HSF attaque Sory Kaba sur ses propos sur la sénégalaise arrêtée en…

Soutien à Mbayang Diop : La sortie de Sory Kaba sur RFI indispose  la communauté internationale et  choque HSF

L’Organisation internationale de défense des migrants Horizon Sans Frontières  se désole  de la sortie de Sory Kaba sur RFI  qui risque de casser l’élan de solidarité nationale et  internationale sur l’affaire Mbayang.

Depuis que l’affaire a éclaté,  nous avons  alerté toute la Presse nationale, internationale  et  nos réseaux dans le monde  pour tirer Mbayang Diop pour une mobilisation citoyenne.

 

Une pétition pour soutenir Mbayang  avoisine déjà les 4OOO signatures en quelques jours dans un pays qui n’a pas la culture d’une telle requête et HSF regrette ne pas encore enregistré aucune signature d’un membre de l’Etat ou du ministère de tutelle.

C’ est dans cette démarche  que Bineta Diallo  de RFI m’ appelé  hier matin depuis Paris  pour plus d’ informations  avant de nous interroger ,  Sorry Kaba et moi quelques heures après .

Mais quand M kaba  affirme  devant le monde entier sur RFI  que Mbayang  a reconnu les faits  tout en sachant que la présomption d’innocence  ou même la légitime défense  devrait être  évoquée dans ce genre de situation pour faire sortir Mbayang  du peloton de l’exécution.

Malheureusement  l’étau risque de se serrer davantage avec de telles déclarations  d’autant plus que tout le monde sait que ces  femmes de ménage vivent le martyr dans ces pays arabes  et que Mbayang  pleurait chaque fois qu’elle appelait sa famille au Pays.

Une information judiciaire devrait être ouverte pour déterminer si c’est un cas d’homicide  volontaire ou non  et tel n’a pas été le cas depuis, on se contente de la version du pays d’accueil.

Sorry Kaba  doit savoir  que la mission régalienne d’un Etat en de  telles  circonstances est de protéger  ses  citoyens et non de les enfoncer.

Quand  Serges Atlaoui a été accusé de trafic de drogue et condamné  à mort en Indonésie, non seulement la France a crié son innocence mais elle a même  menacé le pays en cas d’exécution : c’est qu’on attend du Sénégal mais Hélas.

Il   aurait pu utiliser le conditionnel car il y a quelques jours, il avait annoncé que les autorités sénégalaises n’avaient pas accès à la jeune dame.

Le cas de Mbayang Diop nous inquiété, nous empêche de dormir et Horizon sans frontières ne saurait accepter sa décapitation  et  renouvelle son appel à la mobilisation.

Sans  vouloir polémiquer sur cette affaire (ce n’est pas le moment car l’urgence est de sauver Mbayang), HSF se sent  très déçue du silence de l’Etat et de grâce qu’on nous  ne parle plus  d’une  diplomatie  souterraine qui travaille en douce, un discours politicien qui choque tout  le Sénégal.

Boubacar Séye

Président d’Horizon sans Frontières