Homosexualité…Pourquoi les Chefs religieux n’en parlent pas ? Un silence inquiétant

Qui pour sauver le Sénégal ? Le Sénégal est infesté par une pourriture mondiale qui n’a épargné aucun pays même ceux dits musulmans.
En effet, ilse passe presque pas un jour sans que le sujet de L’HOMOSEXUALITÉ soit à la UNE de nos journaux. Depuis, les homosexuels arrêtés à Mbao en 2007 en passant par l’arrestation surprise d’un très célèbre chroniqueur de la place sans oublier l’affaire de Kaolack où ils ou elles ont été pris (es) en flagrant délit puis libérés par on ne sait qui à la vas vite car n’ayant pas de preuves, notre pays ressemble à bateaux sans commandant.

Jadis, le défunt khalif général des Tidianes feu Mame Dabakh ne cessait de dénoncer tous ces maux de la société comme la légalité de la prostitution, la vente publique d’alcool, la franc maçonnerie entre autres.

Mais, aujourd’hui, le constat est général. Silence coupable. Silence total d’une élite religieuse qui pense tant que les fidèles viennent dans les cités religieuses en sacrifiant à la tradition des ADIYA le pays va bien et le phénomène de l’homosexualité ne mérite pas qu’on se prononce. Que non chers chefs religieux! Vous êtes plus écoutés que le chef de l’état même sur beaucoup de questions. Donc parlez, condamnez et agissez même s’il le faut pour votre propre conscience et compte tenu de la responsabilité très lourde devant DIEU et les hommes d’être les capitaines, les pères, les grands-pères de plusieurs millions de personnes.
Ce silence à notre avis est coupable car comme le dit l’autre QUI NE DIT MOT CONSENT. Or, nous sommes sûrs que vous n’êtes pas consentent mais désinformés , pris en otage par un entourage qui vous cache toute vérité, toutes les tares de la société.

Comment expliquez qu’un ministre de la justice ancien défenseur des droits de l’homme et par ricochet de la cause des homosexuels puisse se renier en emprisonnant la couche qu’il défendait fermement jadis ?

Agissez chers chefs religieux avant qu’il ne soit trop tard !

N’oubliez pas que le peuple de LOUTH qui avait béni cette pratique odieuse de l’homosexualité avait été puni par le seigneur.

Donc, si punition il y aura personne et même les plus hautes autorités religieuses ne seraient épargnées.
Idrissa SAMB.