Hommage au soldat Sénégalais tué à Bangui

Le hall de la morgue de l’hôpital principal a refusé du monde, hier, à l’occasion de la cérémonie funèbre du Brigadier-chef Racine Diène, tué le 24 juin dernier en Centrafrique. A cette occasion, ses collègues ont fait des témoignages à son endroit. «L’homme était engagé et dévoué dans sa mission», a soutenu l’adjudant Djibril Cissé. Après avoir présenté ses condoléances à sa famille, la police a annoncé que désormais la prise en charge de ses orphelins sera assurée, jusqu’à leur majorité. Né à Dakar le 10 janvier 1963, Racine Diène s’en est allé pour toujours le 24 juin 2016, laissant derrière lui deux veuves et sept enfants. Mais, selon l’adjudant Djibril Cissé, la police veillera désormais sur sa famille, car, elle compte la  suivre et l’appuyer.