Hausse de 11,6% des ressources de l’Etat à fin mai 2016

Les ressources et dons mobilisés par l’Etat sénégalais à fin mai 2016 ont connu une hausse de 11,6% durant les cinq premiers mois de 2016 comparé à la même période de 2015, a-t-on appris jeudi auprès de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).

Ces ressources sont évaluées à 812,3 milliards FCFA contre 727,7 milliards FCFA un an auparavant, soit en une augmentation de 84,6 milliards FCFA en valeur absolue (1 FCFA équivaut à 0,0017 dollar).

« Elles sont composées de recettes budgétaires pour 741,2 milliards FCFA, de ressources FSE (Fonds de soutien au secteur de l’énergie) pour 11,3 milliards FCFA et de dons à hauteur de 59,7 milliards FCFA », précise la DPEE.

Selon cette structure, les recettes budgétaires ont augmenté de 14,2% du fait des recettes fiscales (711 milliards) qui ont progressé de 14% sur un an. Cette évolution est favorisée par les accroissements respectifs des impôts directs, notamment l’impôt sur le revenu (IR) et l’impôt sur les sociétés (IS), de la TVA et des recettes sur le pétrole. L’IR (127,5 milliards) et l’IS (92,5 milliards) se sont respectivement confortés de 12,1% et 9,7% alors que la TVA intérieure hors pétrole s’est consolidée de 6,9%, en passant de 92,7 milliards FCFA à 99,1 milliards FCFA.

Pour sa part, l’accroissement des recettes pétrolières est, notamment, imputable au Fonds de soutien à l’importation des produits pétroliers (61,9 milliards) et à la taxe spécifique (28,5 milliards) qui ont respectivement augmenté de 36,9 milliards et 5,7 milliards.

Ces performances ont été, toutefois, atténuées par les baisses notées dans certaines catégories de recettes. La DPEE signale qu’il s’agit particulièrement des recettes pétrolières au cordon douanier, précisément les droits de porte et la TVA à l’importation qui se sont respectivement contractés de 2,2 milliards FCFA et 4,6 milliards FCFA

Concernant les dons et ressources FSE, ils ont durant la période sous revue respectivement diminué de 2,3 milliards FCFA (-3,6%) et 5,2 milliards FCFA (-31,4%) comparativement à la même période un an plus tôt.