Guerre entre journalistes à Touba : l’Obs contre les confrères de Touba

Les prévenus Cheikh Mbacke Dieng, Directeur de publication du site d’information mouride info et le journaliste reporter Mor Toure de la Radio Lamp Fm étaient à la barre du Tribunal de Grande de Diourbel pour les délits de diffamation. Ces deux confrères avaient publié dans le site internet que le journaliste correspondant de l’Observateur au niveau de Diourbel, s’adonnait à des pratiques d’extorsion de fonds sur des autorités de la ville religieuse de Touba. Dans un article paru le 30 octobre 2015 signé par le reporter, Mor Touré a décrit notre confrère du quotidien l’Observateur comme un «affairiste, un opportuniste qui s’adonne à des pratiques sombres pour soutirer de l’argent aux autorités notamment de la ville religieuse».

Le mis en cause déclare avoir été informé par son propre directeur de publication qui lui aurait dit que l’accusé lui avait clairement dit avoir reçu dans un premier temps la somme de 600.000 F Cfa à l’occasion de la réunion convoquée par Serigne Bassirou Mbacke Abdoukhadre Mbacke, le porte parole du khalife général des mourides et une autre somme de 400.000 F Cfa du comité d’organisation du Grand Magal au sortir du Comité régional de développement (CRD) tenu à la gouvernance de Diourbel.

Et il poursuit, «le plaignant aurait remis des miettes à ses confrères avant d’empocher le reste de cet argent». A la barre, les prévenus n’ont pas nié les faits qui leur sont reprochés. Mieux, ils ont même confirmé les propos qu’ils ont tenus dans la citation directe qui leur a été servie par l’huissier de justice même s’ils n’ont pas pu donner les preuves matérielles de leurs allégations. A la barre, l’auteur de l’article a demandé au juge de lui donner la possibilité de convoquer Morane Gueye, un responsable politique ayant échappé à cette supposée extorsion de fonds et à deux autres journalistes présents au moment où le plaignant avançait avoir reçu d’abord 400.000 pour la première rencontre avec Serigne Bassirou Abdoul Khadre Mbacké et une somme de 600.000 après le Comité régional de développement. Soit un montant total d’1 million. Il est allé jusqu’à produire une copie du jugement où le plaignant avait été condamné à un mois de prison avec sursis dans une affaire de vente de véhicules.

Le correspondant du quotidien l’Observateur, Abdoulaye Bamba Sall quant à lui, demande aux prévenus d’apporter les preuves de leurs allégations car, soutient-il, «son honorabilité a été atteinte. Il a demandé l’application de la loi». Selon lui, il n’a pas de compte à rendre à Mor Touré car, il est membre du Comité d’organisation de ce Magal. Le Procureur de la République a demandé l’application de la loi. Le conseiller de la partie civile Me Abdoulaye Babou, quant à lui, a demandé au tribunal de condamner les prévenus à payer des dommages et intérêts estimés à la somme de 50 millions de F Cfa. L’affaire est mise en délibéré jusqu’au 19 janvier prochain.