Gadio paie-t-il son « Non » au Référendum ?

La troisième édition du Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité s’ouvre ce mardi. La rencontre, qui avait l’habitude de se tenir à l’hôtel King Fahd, déménage à l’hôtel Terrou-Bi. Mais ce n’est pas le principal changement.

Cette fois-ci, l’organisation du Forum est confiée au Centre des hautes études de défense et de sécurité (Cheds) et non à l’Institut panafricain de stratégies (Ips) présidé par l’ancien ministre des Affaires étrangères Cheikh Tidiane Gadio.

Cette décision du gouvernement du Sénégalais constitue-t-elle une sanction contre Gadio pour son engagement en faveur du « Non » lors du référendum du 20 mars dernier ?

Le Quotidien de ce lundi rappelle que, invité de l’émission Pile ou Face de la 2sTv, au mois d’avril dernier, l’ancien chef de la diplomatie sénégalaise avait simplement indiqué que son Institut a été informé de la décision du Sénégal de ne plus travailler avec lui pour le Forum, « qu’il n’y a pas de raisons avancées ».