Fête du 1er Mai : le SELS opte pour la sensibilisation de ses militants

A Sédhiou les travailleurs font dans la sobriété pour célébrer la journée qui leur est dédiée. Seuls quelques syndicats comptent déposer des cahiers de doléances auprès du gouverneur de région. Ici les travailleurs préfèrent mettre l’accent sur la résolution de leurs revendications plutôt que d’organiser des marches folkloriques.
C’est dans cet esprit que la Section départementale du Syndicat des Enseignants Libres du Sénégal (SELS) qui se fait discrète le jour, organise un Diner débat dans un hôtel de la place à partir de 21H.
« Les violences en milieu scolaire : les sanctions pénales qu’un enseignant peut encourir » reste le menu de ce débat animé par Me Ahmadou Sall (photo ci-dessou), juge au tribunal départemental de Sédhiou.

ahmadou sall juge sédhiou

Un thème dont le choix s’explique par le fait que des enseignants évoluant dans un milieu ouvert sont souvent impliqués dans des violences faites aux enfants dans un contexte de promotion des droits des couches vulnérables.
Sure qu’à l’issu de ce diner débat, une trouvaille de la direction nationale de ce syndicat, des enseignants de Sédhiou souvent cités dans des cas de violences sexuels seront assez sensibilisés sur les notions de la cour et du cours parfois confus dans les esprits.
Sanoussy Dia à Sédhiou pour xibaaru.com