Fada crée le la « Mackyrendum »…Pour montrer à Macky qu’il ne peut pas flouer le peuple

Le 20 mars, le collège électoral n’est pas invité à s’exprimer lors d’un référendum, mais plutôt lors d’un “mackyrendum”. Les partisans de Modou Diagne Fada qui ont inventé ce néologisme pensent que c’est l’occasion pour montrer au chef de l’Etat qu’on ne peut pas flouer impunément le peuple.
“La cause du Non est entendue face à ce mackyrendum. Non à l’effritement des valeurs cardinales, Non aux brimades des couches vulnérables, Non au gaspillage des ressources de ce pays, Non à la dévalorisation des institution et au recul démocratique”, notent les partisans du président du Conseil départemental de Kébémer, comme Moctar Dramé.

1 Comment

  1. Tous les moyens sont bons pour Modou Diagne Fada et son groupe qui ont essayé de tromper le vénéré marabout Serigne Abdourahmane Mbacké, ce soufi très attaché aux principes islamiques en lui présentant un faux document poussant le marabout à prendre le contre pied de son grand frère Serigne Modou Abdou khoudoss qui, devant le Président Maky Sall avait demandé à voter oui. Heureusement qu’à l’heure de la prière du matin après investigation, Serigne Abdourahmane s’est rendu compte de la manipulation et a demandé que l’on corrige son point de vue à la radio Darou Mousty Fm et que l’on porte l’information à tous les talibés.
    Ce geste fort déplorable de Modou Diagne Fada a failli diviser la famille de Serigne Abdou khoudoss. Le Président Maky Sall doit se rendre compte que Fada ne mérite aucune confiance pour preuve, le rôle joué dans l’affaire du PDS, le fait de voter non, d’accueillir la coalition du non dans laquelle se trouve le PDS. Il est temps que les dossiers Ama Sénégal, le centre d’enfouissement technique de Thiès et les faux médicaments de Tunisie soient sortis des tiroirs d’autant plus que le dossier du CET de Thiès est à la DIC et tous les concernés ont été auditionnés et le seul qui restait à être entendu est Modou Diagne Fada qui avait été sauvé par le chef de cabinet de Wade, Pape Samba Mboup.
    Ce dernier avait poussé Wade à demander à Ousmane N’gom de bloquer le dossier afin que Fada avec sa liste War wi, aille constituer une opposition parlementaire, car la véritable opposition avait boycotté les législatives. Il est temps d’arrêter ce prédateur!

Les commentaires sont fermés.