Eva Marie Coll en guerre contre les médicaments de la rue

Le Ministre de la Santé et de l’Action sociale Prof. Awa Marie COLL SECK procède au lancement de la campagne de sensibilisation sur les dangers liés à la consommation des médicaments de la rue ce dimanche 24 juillet 2016 à partir de 09 heures au siège du Ministère de la Santé et de l’Action sociale à Fann Résidence.

Le marché illicite des médicaments, appelé, par ailleurs, marché parallèle des médicaments, marché des médicaments de la rue, marché noir des médicaments ou encore marché informel des médicaments, se définit comme le non-respect des règles établies par la loi pour la fabrication, l’approvisionnement, la distribution, la dispensation et l’utilisation des médicaments.

Aujourd’hui, ce marché illicite des médicaments est devenu un phénomène mondial et les pays à faible revenu en sont les plus vulnérables.

Au Sénégal, la proportion exacte de personnes s’approvisionnant dans le marché illicite n’est pas bien connue mais il est reconnu, par simple observation, qu’une partie de la population a recours aux médicaments de la rue.

Des études réalisées par l’OMS ont montré que les médicaments de la rue sont de mauvaise qualité parce que mal conservés, périmés ou contrefaits. Leur consommation entraine ainsi des échecs de traitements, des maladies et parfois même des décès.

C’est pourquoi le Ministère de la Santé et de l’Action sociale a décidé de renforcer la lutte contre le marché illicite des médicaments en organisant une campagne nationale de sensibilisation du 24 juillet au 31 août 2016 à travers la Direction de la Pharmacie et du Médicament (DPM), avec l’appui des partenaires techniques et financiers.