Enseignement supérieur à KOLDA : l’Université tarde à sortir de terre

Dans le cadre de l’enseignement supérieur, il est question de délocaliser à Kolda, une Unité de Formation et de Recherche de l’université Assane Seck de Ziguinchor.. Ainsi, la construction de ce centre s’impose avec acuité dans la capitale du Fouladou. Malheureusement, les travaux lancés depuis mai-juin derniers n’ont pas connu d’évolution. La lenteur dans l’évolution des travaux de construction est imputée au protocole de signature du contrat, mais aussi et surtout à l’installation de la saison des pluies. La révélation est du gouverneur de région qui a sommé l’entrepreneur de reprendre immédiatement les travaux juste après la fête de tabaski. Al Assane Sall renseigne que 50 tonnes de ciment sont déjà stockés sur place avec 60 tonnes de fer. Venu constater de près l’avancement des chantiers relevant de son département ministériel, Marie Teuw Niane s’est fortement désolé de cette situation de non travaux de construction du centre délocalisé de Kolda. Pourtant les travaux sont à exécuter sur 12 mois seulement. D’où la livraison du chantier est pour mai-juin 2016. L’objectif est d’ouvrir les portes de ce centre dès la rentrée universitaire 2016/2017. Ainsi, le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche a instruit l’entrepreneur à diligenter les travaux. « Il faut aller vite dans les travaux, on ne doit pas perdre du temps » a lancé Marie Teuw Niane. Au paravent ; le gouverneur de région n’a pas manqué de tancer les responsables du chantier. « Désormais, nous allons faire des rapports tous les quinze jours pour signaler à l(autorité compétente la situation des travaux » a déclaré al Assane Sall. Une force tranquille qui canalise le maitre des lieux sur les rails du travail accéléré bon gré malgré. Signalons que ce centre délocalisé abritera une UFR en agro sylvo pastorale, suivie d’une autre en science sociale.. Pour l’heure, le site est un véritable champ complètement couvert d’herbes et d’arbustes malgré la présence çà et là de quelques tas de sable, de gravions et de fer.
EL HADJI MAEL COLY