Dr Souané : «Pourquoi le Sénégal importe-t-il chaque année son mouton?»

Le Sénégal, par la seule région de la Casamance, devrait pouvoir pourvoir aux besoins du marché national en moutons. Alors pourquoi le Sénégal importe-t-il chaque année son mouton de Tabaski ? C’est la question que se pose le président de la chambre de commerce, d’industries et d’agriculture de Sédhiou, le docteur Moussa Souané.

Il explique que l’abondante pluviométrie, la densité du tapis herbacé, l’espace pastoral inestimable, les conditions climatiques sont autant de conditions favorables à l’élevage.

Ainsi, il en déduit que c’est absurde que malgré ce potentiel pastoral et agricole, le Sénégal continue d’importer du mouton du Mali et de la Mauritanie, pays quasiment désertiques.

Pour réussir le pari, le docteur en technologie alimentaire suggère une planification des activités pastorales. Il a soulevé également le manque d’encadrement technique des nombreux éleveurs, mais surtout la nécessité de croiser la race diallonké avec les autres races afin d’améliorer sa taille.