Deux ministres de Macky accusés par l’Opposition d’avoir acheté les consciences, la presse et certains élus

Le porte-parole de la coalition « Gor ca wa ja », Mamadou Diop Decroix, lors d’une conférence presse tenue au terme d’une rencontre d’évaluation sur le référendum a déclaré que le scrutin a été entaché de fraudes, d’achats de consciences et que « 75,87% des électeurs ont choisir de s’abstenir ou de voter Non ».

« Le ministre des Finances a été l’un des principaux acteurs de cette corruption généralisée y compris à l’endroit de certains groupes de presse. Les maires et les élus ont fait l’objet de chantage et de corruption et ont été contraints à la transhumance. Avec le régime du Président Sall, on a fait voter à l’Assemblée nationale des budgets. Cet argent est utilisé pour entretenir l’Apr et pour corrompre les Sénégalais. Nous avons vu, en pleine campagne, le ministre en charge de la Micro-finance faire des opérations de distribution de chèques et d’appuis financiers à des groupements de femmes et de jeunes. On fait de la corruption avec l’argent prélevé du fonds public », a dénoncé le leader du Fpdr qui « demande à l’Ofnac de s’autosaisir pour une enquête approfondie sur l’origine des fonds mis par le pouvoir dans cette campagne pour le référendum ». Le porte-parole de la coalition annonce également qu’ils vont saisir le FMI et la Banque mondiale et l’ensemble des partenaires au développement pour enquêter sur l’origine de ces fonds.