Détenu pendant 4 ans pour rien…Ils sont libérés sans indemnisation

Après plus de quatre ans de détention pour association de malfaiteurs et blanchiment d’argent, Assane Farah, commerçant originaire du Qatar, Said Aly, Canadien et Mohamed Gassama, jeune universitaire de nationalité sénégalaise ont été relaxés purement et simplement par le juge du Tribunal régional de Dakar. Au début, même le chef d’accusation de terrorisme a été invoqué contre eux. Après les brillantes plaidoiries de Mes Ciré Clédor Ly et Bamba Cissé, le Tribunal a renvoyé à des fins de la poursuite et ordonné à l’État de leur restituer la totalité de leurs biens.
Mohamed Gassama qui était promis à un bel avenir devait soutenir sa thèse en anglais. Il offrait déjà ses services en tant qu’interprète aux investisseurs étrangers. Il a vu sa vie basculer du jour au lendemain. Se pose alors la lancinante question des longues détentions préventives. La justice doit avoir un visage humain et penser au sort de tous ces individus incarcérés à tort. L’État devrait penser à une indemnisation, à une réhabilitation des victimes des injustices de ce genre et le cas Mohamed Gassama, traîné dans la boue, doit servir de déclic.