Cri du cœur des personnes vivant avec le VIH

Mamadou Moustapha Dia (président du Réseau nation des associations de personnes vivant avec le Vih) a lancé hier à Thiès un véritable cri du coeur. C’était à l’occasion de l’atelier d’élaboration des plans d’accélération de la riposte au Sida, dans 15 villes du Sénégal. Certes tout le monde reconnaît les efforts consentis par les autorités dans ce domaine, mais il estime que les malades du Sida souffrent et meurent dans les hôpitaux faute de prise en charge. Selon Mamadou Moustapha Dia, le malade a plus besoin de liquidité pour sa prise en charge que de prières.