Côte d’Ivoire: le portrait des 10 candidats à l’élection présidentielle du 25 octobre

La liste définitive et officielle des candidats à l’élection présidentielle ivoirienne du 25 octobre prochain a été publiée, mercredi, par le Conseil constitutionnel après l’examen des 33 dossiers de candidature reçus de la Commission électorale indépendante (CEI).

Portraits des dix candidats dont deux femmes figurant sur cette liste définitive.

1-Le Président sortant Alassane Ouattara: considéré comme le grand favori de ce scrutin, M. Ouattara bénéficie du soutien du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir) dont il est le candidat unique après l’Appel de Daoukro lancé le 19 septembre 2014 par son aîné Aimé Henri Konan Bédié, par ailleurs leader du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, ex-parti unique).

Né le 01 janvier 1942 à Dimbokro dans le Centre de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara (73 ans) est économiste de formation ayant été Gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et Directeur général adjoint du Fonds monétaire international (FMI) pour l’Afrique. Il mise sur son « bilan positif » à la tête de l’Etat pour se faire réélire « dès le premier tour » de ce scrutin.

2- Konan Kouadio Siméon, né le 01 janvier 1964 à Kahankro dans le département de Toumodi (Centre de la Côte d’Ivoire), est Administrateur de société et candidat indépendant. C’est sa deuxième élection. En 2010, « KKS » comme l’appellent ses militants et sympathisants, fut crédité de 0,27 % des suffrages.

3-Lagou Adjoua Henriette, l’une des femmes retenues pour cette présidentielle est née le 22 juin 1959 à Daoukro dans le Centre-Est du pays. Administrateur des services financiers, elle a été d’abord membre du PDCI avant de rejoindre le Congrès national de la résistance pour la démocratie (CNRD), proche du président Laurent Gbagbo.

Mme Lagou a été Ministre de la famille, de la femme et de l’enfant sous Gbagbo avant d’occuper par la suite la présidence du Conseil d’administration de la société aérienne nationale Air Ivoire, devenue sous Ouattara, Air Côte d’Ivoire. Aujourd’hui, Lagou Adjoua Henriette est Présidente du Renouveau pour la paix et la concorde (RPC). C’est sous la bannière de ce parti que sa candidature a été retenue.

4-Affi N’Guessan Pascal, né le 01 janvier 1953 à Bouadikro dans le département de Bongouanou (Centre-Est), est ingénieur des Télécommunications. Candidat du Front populaire ivoirien (FPI, parti de Laurent Gbagbo) en pleine dissension, M. Affi (62 ans), veut faire revenir à la « maison », ses camarades frondeurs avant l’échéance du 25 octobre.

Il aurait eu déjà une première rencontre avec le meneur de cette fronde, Abou Drahamane Sangaré. Cet ancien Premier ministre (octobre 2000 à février 2003) dit avoir l’expérience et la compétence nécessaires pour diriger la Côte d’Ivoire.

5- Amara Essy, né le 20 décembre 1944 à Bouaké au Centre de la Côte d’Ivoire est diplomate de carrière. Ancien ministre des affaires étrangères et ancien Secrétaire général de l’Organisation de l’unité de africaine (OUA), devenue UA, il est candidat indépendant. M. Essy, l’un des frondeurs du PDCI, compte sur son « carnet d’adresse » à travers le monde pour diriger la Côte d’Ivoire.

6-Banny Konan Charles est né le 11 novembre 1942 à Divo dans le Sud-Ouest de la Côte d’Ivoire. Economiste et ancien gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), M. Banny est en disgrâce avec sa famille politique, le PDCI après son opposition à l’Appel de Daoukro.

Ancien Premier ministre, M. Banny (72 ans) se présente pour la première fois à la magistrature suprême de son pays sous la bannière de candidat indépendant. L’ex-Président de la Commission dialogue, vérité et réconciliation (CDVR) est en alliance avec l’aile radicale du FPI avec qui il a formé en compagnie d’autres personnalités, la Coalition nationale pour le changement (CNC).

7-Mamadou Koulibaly, né le 21 avril 1957 à Azaguié-Gare au Nord-Est d’Abidjan est enseignant-chercheur. Ancien président de l’Assemblée nationale et ancien ministre, il a quitté le FPI après la crise postélectorale de décembre 2010 à avril 2012. M. Koulibaly, a crée Liberté et démocratie pour la République (LIDER), parti dont il est le candidat pour l’élection du 25 octobre prochain. Il s’est allié aux fondeurs du FPI et du PDCI.

8. Kouadio Konan Bertin dit KKB, né le 26 décembre 1968 à Krikpoko (Lakota, Sud-Ouest),est Planteur. Ancien leader de la Jeunesse du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, parti d’Henri Konan Bédié), il a été l’un des premiers à s’opposer à l’Appel de Daoukro. Député de la majorité , à Port Bouët (Sud d’Abidjan), depuis fin novembre 2011, KKB s’est allié aux frondeurs du FPI. Pour la présidentielle du 25 octobre, il est candidat indépendant.

9. Kouangoua Jacqueline Claire, née le 13 juin 1971 à Zouan-Hounien dans l’Ouest ivoirien est Imprimeur et candidate indépendante. Elle est la deuxième femme retenue sur cette liste de l’élection présidentielle du 25 octobre.
10. Gnangbo Kacou, né le 18 février 1962 à Abiaty est fiscaliste et candidat indépendant.

La campagne électorale pour cette élection présidentielle, s’ouvre le vendredi 9 octobre 2015 à minuit pour se refermer 15 jours plus tard.