Côte d’Ivoire : après le scrutin présidentiel, « l’Ivoirien nouveau » arrive

Les lampions se sont éteints sur l’élection présidentielle qui a consacré la victoire du président sortant Alassane Ouattara avec 83,66% des suffrages exprimés et l’attitude ‘’républicaine’’ des candidats malheureux qui ont tous ‘’salué’’ sa réélection comme pour annoncer l’arrivée d’un ‘’Ivoirien nouveau’’ sur la scène politique nationale.

Selon le projet de société du candidat Alassane Ouattara, ‘’le renforcement des Institutions pour la paix, la cohésion sociale et la bonne gouvernance, la transformation de notre économie, l’amélioration des conditions de vie et la promotion de la jeunesse et de la femme » constituent ses priorités pour bâtir dans la paix une Côte d’Ivoire moderne qui verra ‘’émerger un Ivoirien nouveau ».

A peine réélu, son concept d’Ivoirien nouveau pointe le bout du nez à travers le comportement ‘’républicain » de ses adversaires malheureux. Pour la première fois, au terme d’une élection sans violence (c’est déjà nouveau) depuis 1990, des candidats, battus à une présidentielle, reconnaissent leur échec et félicitent le vainqueur.

La palme de premier Ivoirien nouveau revient au candidat indépendant Bertin Konan Kouadio dit KKB qui n’a pas attendu les résultats officiels de la Commission électorale indépendante (CEI) pour reconnaître la victoire d’Alassane Ouattara.

‘’Au regard des résultats en notre possession, le candidat Alassane Ouattara est en train d’obtenir la majorité des suffrages nécessaires pour être réélu Président de la République pour les cinq années à venir. Je voudrais par conséquent lui adresser mes félicitations. Je me mets à la disposition de mon pays et pour ma part, je continuerai de servir mon pays », avait déclaré KKB, dimanche soir, au début du dépouillement.

« C’est un signe de maturité démocratique, j’aurais l’occasion de lui exprimer ma gratitude après la proclamation des résultats », avait réagi Alassane Ouattara, ajoutant que ‘’Mme Kouangoua également nous a téléphoné pour nous féliciter ».

Dans leur déclaration après la proclamation officielle de la victoire provisoire de M. Ouattara, les candidats Henriette Adjoua Lagou, Pascal Affi N’guessan et Gnangbo Kacou ont, tour à tour, ‘’salué » la réélection du président sortant, en l’exhortant à œuvrer davantage pour ‘’la réconciliation » des Ivoiriens.

‘’ (…), le candidat Alassane Ouattara a remporté l’élection présidentielle du 25 octobre. Je prends acte du résultat et je lui adresse mes félicitations », déclarait le candidat du FPI, Affi N’guessan. Félicitant Alassane Ouattara pour sa ‘’victoire », Henriette Lagou l’a invité à ‘’mettre un point d’honneur à réconcilier les Ivoiriens pour un développement durable ».

Quant au député Gnangbo Kacou, assumant son ‘’échec personnel », il a adressé ses ‘’sincères félicitations » au président Ouattara tout comme le candidat Siméno Kouadio Konan, reconnaissant ‘’la victoire indéniable » du candidat du RHDP.

Des déclarations qui tranchent avec les éternelles contestations des résultats électoraux sous les tropiques par les perdants. L’Ivoirien nouveau est en route. Surtout que les vaincus se disent ‘’prêts » à servir leur pays.

Le dernier scrutin présidentiel a le mérite de voir éclore une nouvelle classe de politiciens ivoiriens qui ont compris qu’une élection, ce n’est pas la guerre. Et le candidat élu, Alassane Ouattara aura été bien inspiré en inscrivant le concept d’Ivoirien nouveau dans son projet de société.

Les candidats malheureux ont donné la preuve qu’on peut perdre une élection sans que le ciel ne vous tombe dessus. Pourvu que ce genre d’actes soit multiplié pour donner la chance à un retour définitif de la paix dans le pays.