Conseil des ministres en banlieue…Les doléances fusent de toutes parts : chacun veut sa part du gâteau

Le prochain séjour du Président Sall en banlieue dakaroise, pour un Conseil ministériel décentralisé qu’il a lui-même annoncé lors de sa dernière visite à Pikine, aiguise déjà les appétits. Le jeudi dernier, des mareyeurs du Marché central aux poissons de Pikine (Mcp) ont, au cours d’un vaste rassemblement, tenu à expliquer comment ils ont réussi, lors du dernier référendum, à faire basculer dans le camp du Oui des localités comme Mbao et Thiaroye-sur-mer qui sont très attachées à la pêche. Et après ce travail colossal qu’ils affirment avoir abattu pour faire triompher le Oui, Djiby Ndiaye, président du Collectif national des mareyeurs pour le développement du Sénégal (Cnmds), et ses camarades ont publiquement réclamé, devant le directeur du Mcp, Ndiaga Thiam, que le Président accorde une part essentielle de sa visite à leur corporation qui approvisionne en poisson, à elle seule, tout le Sénégal et la sous-région ouest-africaine. «C’est le moment de penser aux hommes pour leur accorder également des financements», ont réclamé en chœur les mareyeurs qui, pour une fois, exigent que la parité, au profit des hommes, soit respectée dans l’octroi de financements.

1 Comment

  1. 3 000 milliards de promesses de la dizaine des conseils des ministres délocalisés, la banlieue serait elle masochiste au point de désirer sa part de mensonges ?

Les commentaires sont fermés.