Chaudes échauffourées à l’université de Saint-Louis

Les étudiants avaient décrété une journée illimitée sans ticket ou le fameux « ngenté toubab » pour exiger les franchises universitaires et les conditions d’hébergement. Mais c’était sans compter  que tout pouvait dégénérer.

Selon nos confrères de AZactu.net , les gendarmes ont assiégé les restaurants vers les coup de 10h pour mettre fin à ce « Galayaabé », ce qui n’a plus aux pensionnaires de l’université Gaston Berger qui ont appelé à un rassemblement pour une grève totale.

Imaginez naturellement les affrontements entre étudiants et policiers, toujours comme un cinéma de New York. Suite à ces événements deux délégués ont été arrêtés .

Vivement le retour de l’ordre pour une université normale