CFEE 2015 : Encore 52110 candidats n’ont pas d’extraits de naissance

A Kédougou, en marge du lancement officiel de la semaine nationale de l’Ecole de Base, célébrée sous le thème « La pièce d’état civil, un droit pour l’enfant, un devoir pour les parents, les collectivités locales, les communautés » M Serigne Mbaye Thiam, le ministre de l’Education Nationale a jugé inacceptable que des milliers d’élèves restent encore sans pièce d’Etat civil.
« La déclaration de l’enfant à la naissance pour l’obtention de la pièce d’état civil est un droit fondamental inscrit en bonne place dans la convention internationale relative aux droits de l’enfant et dans la chartre africaine des droits et du bien-être de l’enfant signés et ratifiés par notre pays. Toutefois, l’on constate malheureusement que ce droit est loin d’être effectif pour des milliers d’enfants dont l’avenir est pour le moins incertain du fait de la négligence des parents. Pour étayer mes propos je voudrai partager les statistiques reçues des services déconcentrés dans le cadre de la préparation des examens scolaires.
A la date du 28 mai 2015, pour le certificat de fin d’Etudes Elémentaires et l’entrée en sixième sur 251 164 inscrits 52110 candidats n’ont pas de pièces d’Etat civil. Ils sont 1130 candidats au BFEM à ne pas disposer de cette pièce. Il faut d’ailleurs signaler que des milliers d’élèves dans les classes intermédiaires sont sans pièces d’état civil. C’est un fait tout à fait inacceptable.
En vérité, en faisant de l’état civil le thème de la 19ème édition, de la semaine de l’école de Base, les autorités administratives ont voulu réaffirmer leur volonté de faire de l’école et de l’Education de véritables instruments de libération et de Développement., Instruments de libération par rapport à l’ignorance mais aussi instruments de mobilisation et d’action pour le progrès social, économique et culturel des populations du Sénégal » a-t-il précisé.
Propos recueillis par Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com