Centrafrique-Présidentielle : La candidature de Bozizé rejétée

La Cour Constitutionnelle de transition en Centrafrique, statuant sur l’élection présidentielle du 27 décembre prochain, a validé ce mardi la candidature de trente personnes, rejetant 14 autres dont celle de l’ancien président, François Bozizé.

Pour la Cour constitutionnelle qui dit s’être basée sur le code électoral, les 14 candidats recalés n’ont pas payé la caution de cinq millions exigée ou bien ont fourni des documents administratifs jugés litigieux.

Chez les recalés, outre François Bozizé, on trouve Patrice Edouard Ngassïssona, Coordonnateur général des milices chrétiennes anti-balakas.

Parmi les candidatures retenues, il y a notamment celles de Martin Nziguélé, des fils des anciens Présidents de la République, Désiré Nzanga Kolingba, Sylvain Patassé, des anciens Premiers ministres, Anicet Georges Dologuélé, Faustin Archange Touadéra et des anciens ministres, Karim Meckassoua et Guy Moskit.

Ces décisions de la Cour constitutionnelle ne sont pas susceptibles de recours.