Ça chauffe à Rebeuss…2 gardes brûlés et 10 détenus transférés

Hier, lundi 19 septembre, vers midi, les grévistes de la faim de Rebeuss ont haussé le ton. Ils ont ébouillanté deux gardes pénitentiaires, brûlé des matelas et divers objets et mis la pagaille dans leurs cellules. La Maison d’arrêt était très agité jusqu’à 20 heures.

En signe de représailles, 10 prisonniers ont été transférés au Camp pénal de Liberté 6.
Les gardes ébouillantés, pour leur part, ont reçu des soins dans des structures privées. Les autorités voulant éviter la publicité des établissements publics.

Et dire que le directeur de l’Administration pénitentiaire, le colonel Daouda Diop, affirmait dans un entretien paru dans les colonnes de L’Observateur d’hier que la situation était sous contrôle.

Des prisonniers de Rebeuss observent depuis la semaine dernière une grève de la faim. Ils dénoncent les difficiles conditions de leur séjour carcéral et les longues détentions sans jugement.

(Source : L’Observateur)