Burkina : le deuil national fixé du 17 au 19 janvier

Un deuil national de 72 heures est décrété sur toute l’étendue du territoire national du Burkina Faso, allant du dimanche 17 au mardi 19 janvier 2016, a annoncé samedi soir la télévision nationale du Burkina (RTB/télé).
Le Premier ministre burkinabè Paul Kaba Thiéba avait annoncé dans la matinée qu’un deuil national de 72 heures serait décrété, sans donner plus de précisions. La RTB/télé a apporté des détails précisant que « ce deuil national sera observé du dimanche 17 janvier au mardi 19 janvier 2016 ».
Le gouvernement « condamne ces actes terroristes avec la dernière énergie ». Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a par ailleurs salué le courage des Forces de défense et de sécurité soutenues par les Forces spéciales françaises et américaines et la collaboration de la population.
Une délégation ministérielle a été dépêchée dans les hôpitaux. Des mesures sécuritaires seront annoncées.
Quatre djihadistes ont attaqué dans la nuit de vendredi à samedi l’Hôtel Splendid, le restaurant Le Cappuccino et l’Hôtel Yibi faisant au total 23 morts, selon le ministre de la Sécurité burkinabè. Les terroristes ont été également abattus par les forces de l’ordre sur place. Plus tard, d’autres sources officielles faisaient état de 26 morts.
Près de 150 personnes dont plusieurs blessés ont été libérés et quatre terroristes tués. Les blessés ont été admis dans le plus grand hôpital de Ouagadougou, l’hôpital Yalgado Ouédraogo.
Au nord du Burkina Faso, un poste de gendarmerie a subi des attaques, faisant 2 morts : un gendarme et un civil. Un couple d’Autrichiens dans le même temps été enlevé par des inconnus.