Ibrahima Sène sur la défaite de Benno à Dakar et Zig :‘’ C’est à cause des mauvais choix de Macky Sall’’

Ibrahima Séne du PIT a clairement noté que les défaites de Benno Bokk Yakar à Dakar et Ziguinchor lors du dernier scrutin, sont liées aux mauvais choix de Macky Sall.

Analysant les résultats du dernier scrutin, Ibrahima Séne souligne que la dynamique inclusive attendue aux élections des membres du haut conseil des collectivités territoriales (HCCT) ne s’est pas produite. C’est le journal la tribune de ce samedi que le Gauchiste a fait ses déclarations reprises par Léral.net. Il explique dans le journal que pour ‘’ éviter’’ des guerres de leadership dans son parti à Dakar, le président de l’APR a décidé d’exclure les listes de Dakar, son propre parti, l’APR, en confiant le destin électoral de Bby à Dakar au PS et à l’AFP, des partis en ‘’crise existentielle’’ dans le département de Dakar, et en excluant la composante de Gauche, Bby. ‘’Il est vrai que qu’à Dakar il y a plus d’élus locaux PS et AFP que la Gauche, mais croire que le peu d’élus locaux qu’elle possède ne compte pas, et que l’APR, au sein de ses leaders à Dakar, tout le monde accepte une victoire au nom de Bby sans eux, qui va montrer leur inutilité politique à Dakar pour sa conquête, ne repose sur aucune analyse des rapports de forces dans ce département’’, a explicité le secrétaire en charge des questions économiques au Pit.
A l’en croire, c’est cela qui s’est traduit par la victoire d’And Taxawu Dakar’’. De même, le fait que l’Apr de Ziguinchor ait tablé sur une scission de l’Ucs, au détriment d’une alliance avec le Fedes et le Rds, a fait perdre les départements de Ziguinchor et Oussouye à Bby.
Dans son analyse, Ibrahima Séne indique que dans le département de Thiès, Rewmi a perdu son pari pour le boycott en oubliant les intérêts politiques de ses élus locaux, contrairement au Pds, qui s’est engagé à fond, pour ne pas être en rupture avec ses élus locaux. Et de préciser que dans ce dit département, c’est ‘’l’impertinence’’ du choix d’Idrissa Seck qui a fait gagner Bby, alors qu’à Boukiling, dans la région de Sédhiou, et à Foundiuougne, dans la région de Fatick, c’est ‘’l’adversité’’ au sein de l’Apr qui a fait perdre ces départements. Donc, les leçons tirées des élections au HCCT sont les Législatives de 2017, et conserver le pouvoir afin de remporter un second mandat en 2019. Partant de là, le Gauchiste affirme que ces élections ont montré les deux véritables ‘’tendons d’Achille’’ de Bby pour continuer à conserver le pouvoir.
‘’Ce sont, d’une part, la crise de leadership au sein de l’Apr, et, d’autre part, la marginalisation, à la base, de la composante de Gauche de Bby’’, a –t-il marqué, relevant qu’il ‘’est devenu évident, qu’il ne suffit plus pour la composante de Gauche de Bby qu’elle soit prise en compte au niveau national’’.
Ibahima Séne qui souligne qu’il est devenu ‘’ impérieux’’ pour Bby d’être aussi inclusif au niveau local, prévient que les Législatives de 2017 constituent la dernière opportunité pour tester la cohésion, de la viabilité et de la solidarité de Bby, en perspective de la présidentielle de 2019.