Bombardier déballe tout : « Soubatel me doit de l’argent, Sidy Diakhaté de Thiès me dois aussi »

Le champion de lutte avec frappe, Bombardier de lutte sacré pour la deuxième fois consécutive Roi des arènes, a révélé dans un entretien avec l’Observateur, courir encore derrière des arrières de cachets.

‘’Jusqu’à présent, Soubatel (structure organisatrice de son combat contre Modou Lô en juillet dernier) me doit toujours de l’argent’’, a dit le lutteur cité par le quotidien d’informations générales.

‘’On a signé un contrat en bonne et due forme devant un huissier. On va finir par régler ce différend devant les tribunaux’’, a promis le lutteur qui a ajoute le promoteur Sidy Diakhaté de Thiès parmi ceux qui lui doivent de l’argent.

‘’Sidy Diakhaté me doit aussi de l’argent. Le tribunal l’avait condamné à me payer, on devait même saisir ses biens mais son avocat m’a supplié de ne pas saisir l’unique maison qu’il a’’, a précisé le champion de lutte.

Ce combat avait eu lieu en avril 2005 à Thiès et Bombardier avait perdu à la surprise quasi générale contre Baboye.

Interrogé sur son combat contre Rocky Balboa (un lutteur sénégalais établi en Suisse), il informe qu’il veut tout juste vendre la lutte avec frappe, une discipline pratiquée au Sénégal, en Europe.

‘’Si ce combat devait se tenir à Dakar, je l’aurais pas accepté’’, a-t-il par ailleurs ajouté.

Le Comité national de gestion de la lutte a opposé une fin de non recevoir à ce combat justifiant que le lutteur établi en Suisse n’a pas de carrière dans la lutte avec frappe pour prétendre s’opposer au Roi des arènes.