Bolloré veut aussi investir dans le tourisme et le sport au Sénégal

Havas fait de la prospection au Sénégal pour mieux s’implanter. Le groupe de Vincent Bolloré veut assurer la communication du pays dans les secteurs du tourisme, des investissements et du sport. Un chantier important qui ne peut incomber à la seule agence Havas basée au Sénégal. C’est pourquoi il a fallu pas moins qu’une équipe d’Havas Africa, conduite par son vice-président, Romain Guillemard, pour aller à la rencontre des autorités sénégalaises, mais aussi des opérateurs économiques locaux et de la presse.
Selon Romain Guillemard, la mission est venue « apprendre», « analyser » et « essayer de comprendre » comment participer au développement du Sénégal, rapporte le site Réussirbusiness.com. Pour lui, le secteur touristique ne doit pas davantage subir les effets collatéraux de l’insécurité dans la sous-région Afrique de l’Ouest, notamment au Nigéria et dans la bande sahélo-saharienne. Le chantier proposé par Havas consiste alors à « réhabiliter son image, de rappeler les faits, à savoir que le Sénégal est un pays stable, calme, sûr et surtout doté d’infrastructures hôtelières de qualité ».
« Le rôle de Havas sera de lever toutes les équivoques concernant le Sénégal pour que le touriste de base espagnole qui veut partir en dernière minute au Sénégal n’ait aucune appréhension sur le pays. On a déjà une demande de la part des autorités sénégalaises pour une médiatisation de la destination Sénégal en France. Cependant, cela doit être fait en Espagne, en Italie, en Belgique et dans beaucoup de pays européens », explique Romain Guillemard, cité par le quotidien Le Soleil. Havas fait déjà le même travail pour le Maroc, rappelle-t-il.
L’autre chantier consiste à faire de Dakar une destination privilégiée des investisseurs et des partenaires au développement pour monter des projets ou financer ceux portés par le gouvernement. Celui-ci est d’ailleurs à la recherche de financements pour le Plan Sénégal Emergent.
Le sport est le 3ème secteur qui intéresse Havas. « La lutte peut être une vitrine. On peut développer ce sport et, à travers lui, valoriser la culture sénégalaise », note Abou Diop, directeur d’agence de Havas Africa Sénégal créée depuis 2010. Havas dispose de la branche Havas Sport Entertainment qui apporte l’accompagnement aux marques et aux fédérations sportives ainsi que le sponsoring. « Nous rencontrerons les marques, les financiers. Nous pouvons aller même jusqu’à la gestion des infrastructures sportives », poursuit Abou Diop. Havas veut pareil qu’en Côte d’Ivoire où le groupe gère « l’univers complet du sport ». Le groupe est déjà candidat pour le marathon de l’autoroute à péage prévu en 2016.