Bokk Gis Gis de de Pape Diop accuse le transhumant Sory Camara d’avoir négocié avec l’APR de Macky Sall

Communiqué
La fédération Bokk Gis Gis de France dirigée par le Coordonnateur Ibrahima THIAM a appris à travers la presse de 10 février 2016 la démission de Sory Camara du parti Convergence démocratique/Bokk Gis Gis pour rejoindre l’APR.
Nous tenons à signaler qu’il s’agit d’un non-événement. En effet, ce n’était plus un secret de polichinelle que Sorry Camara avait déjà un pied à l’APR depuis quelques mois. Cela démontre une attitude irresponsable d’un homme qui ne sait ni ce qu’il veut ni où il va et qui n’est mu que par l’appât du gain. C’est un homme qui n’a aucune conviction et ne croit à aucune valeur, si ce n’est l’argent. Un militant de ce genre ne peut pas durer dans un parti d’opposition encore moins prétendre diriger une fédération d’un parti d’opposition car cela exige beaucoup de rigueur et d’abnégation. Il était seul et est parti seul car les soi-disant militants partis avec lui sont connus pour leur affiliation au mouvement des sénégalais de la diaspora de Amadou Ciré Sall mouvement qui a servi de tremplin à ce dernier pour retrouver les délices du pouvoir.
La fédération Bokk Gis Gis France, la seule légitime, a toujours dit que Sorry Camara n’est pas crédible donc pas digne de confiance des militants et du président Pape Diop. L’histoire nous a donné raison. En effet, c’est cette Fédération qui, depuis son installation travaille pour la vulgarisation des idées du président Pape Diop et la massification du parti à travers la mise en place d’une feuille de route très ambitieuse comprenant un ensemble d’activités à mener tout au long de cette année 2016 et dont le contenu a été porté à la connaissance de la presse il y a quelques semaines. Nous saisissons cette occasion pour lancer un nouvel appel aux souteneurs de Sorry qui a fini de les trahir pour leur dire venez travaillez avec nous car votre place est au sein de la Fédération et de Bokk Gis Gis.
Fait à Paris, le 10 février 2016

Le porte-parole,
Dr Oumar THIAM

1 Comment

Les commentaires sont fermés.