Blocus de la Gambie…SOS Casamance dénonce le mutisme de l’Etat et invite Macky à libérer le Sud du pays

Depuis quelques semaines, des personnes mal intentionnées, de véritables ennemis de la nation et de la cohésion sociale, manipulés par des va-t’en guerre, des lobbyings mafieux, apôtres d’une guerre sans fin en Casamance, alimentent le blocus de la frontière avec la Gambie dans le but de provoquer le soulèvement des populations casamançaises et gambiennes.

Nous sommes tous conscients que l’économie casamançaise déjà meurtrie par plusieurs décennies de conflit, sera gravement impactée par cette situation créée à ses frontières avec la Gambie.

Depuis presque deux mois que dure cette crise, notre Gouvernement, qui est censé défendre nos intérêts, nos droits et nos libertés, reste dans un mutisme inquiétant, preuve de son impuissance et peut-être de son manque d’intérêt à la cause des populations casamançaises.

En tout état de cause, cette récurrente crise entre notre pays et la Gambie voisine, pose avec acuité la brulante question de la discontinuité territoriale qui constitue, tout le monde le sait, l’une des principales causes du conflit en Casamance.

C’est pourquoi, nous pensons avec force, que cette question ne peut se résoudre qu’à un haut niveau entre les deux gouvernements Gambien et Sénégalais, pour définitivement nous épargner, dans l’avenir, la récurrence de ce problème provoqué par des sentiments d’humeurs irresponsables de certains de nos dirigeants.

L’Etat Sénégalais et ses Gouvernements successifs sont les principaux responsables par leur manque de vigilance, de clairvoyance, de fermeté et d’intérêt face à la défense de la cause casamançaise. Il est donc temps que l’Etat du Sénégal prenne ses responsabilités face aux multiples souffrances des populations casamançaises, qui ne demandent que le respect de leur dignité et un traitement équitable et juste en tant que Sénégalais à part entière.

L’association SOS CASAMANCE invite ainsi, solennellement le Président Macky SALL et son gouvernement à agir  pour libérer la Casamance de cette souffrance de discontinuité territoriale, afin de lui faciliter son envol économique dans un Sénégal qui se veut émergent.

Par ailleurs, l’association SOS CASAMANCE, rappelle à l’attention de l’opinion publique  nationale et internationale que l’unique et seule voie de paix, entre l’Etat Sénégalais et les Etats voisins, notamment la Gambie reste et restera pour toujours la voie du dialogue dans le respect de la dignité des peuples et de leur souveraineté.

NON à la Manipulation de l’opinion

Vivement pour la coexistence pacifique et solidaire entre le Sénégal et ses états voisins.

 Fait à Paris le 06/04/2016

SOS CASAMANCE

Le Président

1 Comment

  1. Chers Compatriotes,
    Nous sommes d’avis avec vous qu’il est plus qu’urgent que l’Etat du Sénégal se prononce officiellement sur les solutions qu’il préconise pour épargner les populations sénégalaises et particulièrement celles de la Casamance, cet asphyxie économique imposée à Diamé.
    Mais il faut préciser aussi qu’il est temps de régler cette question de pont au niveau du fleuve gambie et/ou dégager les voies et moyens de la voie de contournement de ce pays pour désenclaver définitivement la région de la Casamance. Merci, à suivre

Les commentaires sont fermés.