Bignona : L’école Idrissa Diouf a 70 ans et s’ouvre les portes de l’excellence

L’école élémentaire Idrissa Diouf de la commune de Bignona a 70 ans cette année. Créée en 1945, l’établissement est passé du nom de « école régionale » à « école des filles. » Mais à la faveur de la volonté des autorités d’alors, qui ont demandé, vers les années 80, que les écoles soient baptisées en leur donnant le nom d’illustres et dignes fils du terroir, l’école des filles a finalement été rebaptisée « école Idrissa Diouf ». Le parrain, sérère bon teint a été un homme de paix et de développement, un enseignant émérite qui a servi sa nation à plusieurs niveaux et a reçu de hautes distinctions comme chevalier de l’ordre national du mérite. Il fut aussi adjoint au Maire de la commune de Bignona et directeur de plusieurs écoles. Il est décédé le 1er Janvier 1985 à l’âge de 72 ans. L’école qui porte son nom n’a pas bénéficié d’une attention à la hauteur de son parrain. Elle n’est, toujours pas clôturée et certains bâtiments sont très vétustes et représentent un danger pour les apprenants et les enseignants. Le danger c’est aussi et surtout les vieux grands arbres qui servent d’ombrage dans la cour de l’école. Ces arbres qui sont là depuis la création de l’école ne tiennent plus et ont commencé à tomber un à un. Malgré l’alerte faite par les responsables successifs de l’établissement, la réaction des autorités est encore attendue. Mais l’adjoint au Préfet qui a présidé Dimanche la célébration des 70 ans de l’école a promis qui le Préfet va prendre ses responsabilités en tant que président de la commission auxiliaire de la protection civile. Comme par hasard, la mairie a réalisé cette année deux salles de classe dans l’établissement et le Maire a promis de clôturer tout le groupe scolaire dont Idrissa Diouf fait partie. Cela participera à la sécurisation de l’école qui est à la merci des cambrioleurs, des fumeurs de toute sorte de drogue et d’autres malfaiteurs car offrant toutes les facilités pour y accéder. C’est aussi, pendant les vacances surtout, le lieu parfait qui accueille sans difficultés les associations de kankourang qui occupent les salles de classes en lieu et place des cours de vacances. Autant de maux qui plombe la qualité des apprentissages. Malgré tout, l’école arrive à faire de bons résultats aux différents examens. La famille du parrain représentée à la cérémonie a annoncé qu’à compter de l’année prochaine et pour tous les ans, il y aura le prix de l’excellence doté du trophée Idrissa Diouf pour inciter les élèves de l’école à redoubler d’effort en ayant en ligne de mire, ce grand prix Idrissa Diouf. Cependant, un appel a été lancé aux anciens élèves et enseignants de l’établissement pour soutenir l’école qui veut désormais s’inscrire sur la liste des écoles d’excellence du département et du pays. La célébration des 70 ans a été aussi une occasion pour récompenser des élèves, des enseignants en fonction ou à la retraite et le parrain de l’école pour service rendu à l’éducation. Des lettres de remerciement, des attestations de reconnaissance ou encore des diplômes entre autres ont été remis aux plus méritants.

L.BADIANE pour xibarru.com