Baidy Agne et les autres patrons veulent diriger les chambres de commerces des 14 régions du Sénégal

L’objectif des représentants du secteur privé est de peser davantage sur l’exécution des grands chantiers économiques du pays.

Le Conseil national du patronat (CNP),  l’Union nationale des commerçants et industriels du Sénégal (Unacois), la Confédération nationale des entreprises du Sénégal (Cnes), le Groupement économique du Sénégal (Ges), et le Mouvement des entreprises du Sénégal (Medes) ont décidé de s’unir. Cette plateforme présentera une seule liste et un seul candidat aux élections dans les différentes chambres des 14 régions du pays, a confié à Jeune Afrique Ousmane Sy Ndiaye, directeur exécutif de l’Unacois.

Les élections, dont la date n’a pas encore été fixée, devraient avoir lieu en 2016.

« La création de cette plateforme du secteur privé s’explique par la volonté du secteur privé national, dont certaines franges se plaignent très souvent d’être tenues à l’écart des grands projets actuellement en cours dans le pays, de peser davantage sur la vie économique du pays et d’être plus présent dans la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (PSE) », a expliqué Ousmane Sy Ndiaye à JA.

Selon nos informations, la plateforme du secteur privé fera une déclaration commune mardi 24 mai.

Déclaration commune

La Chambre de Commerce de Dakar, actuellement dirigée par Mamadou Lamine Niang, occupera une place de choix dans cette opération reconquête.

Serigne Mboup, puissant patron du groupe Comptoir commercial Bara-Mboup (CCBM), président de la Chambre de commerce de Kaolack, sa ville natale, et de l’Union nationale des chambres de commerce, d’industrie et d’agriculture du Sénégal (Unccias), s’est déjà déclaré candidat pour diriger la Chambre de commerce de la capitale sénégalaise.

Mais c’était avant la création de la plateforme, dont l’un des objectifs sera aussi d’éviter la dispersion des candidatures.