Avec des acolytes, il saccage la gendarmerie de Samine…

Déclaré persona non grata à Samine pour avoir démystifié le Kankourang en l’arrêtant , le commandant de la brigade de Samine peut pousser un ouf de soulagement .Trois individus impliqués dans cette affaire viennent d’être arrêté et placés sous mandat de dépôt depuis le mardi 23 novembre par la gendarmerie, sous instruction du procureur de la République Près du tribunal de Grande Instance de Kolda. Il s’agit de Khalifa Dramé (photo),41 ans, chef de programme de la radio communautaire Kouma-FM de Samine, Ibrahima Djitté, 44 ans, agent à ladite radio et Ousmane Diallo, ASP à la préfecture de Goudomp.
Ils sont poursuivis pour rassemblement illicite, violences et voies de faites, coups et blessures volontaires, troubles à l’ordre public et participation à une manifestation non autorisée.
Les faits remontent le premier novembre dernier .Accusant le Kankourang d’avoir empêché les fidèles de se rendre à la messe, Abbé Stanislas Diouf curé de Témento, s’en est ouvert aux gendarmes. Ceux-ci, sur instruction du procureur l’ont arrêté ainsi que 3 de ses accompagnants.
Il s’en suit une vive protestation des populations qui ont saccagé la brigade et réclament le départ du commandant Léornad Sambou.
Une enquête judiciaire diligentée par le procureur de Kolda a permis de mettre la main sur les trois individus.
Accusé d’avoir diffusé un communiqué incitant les populations à la révolte Khalifa Dramé par ailleurs président de la commission transfrontalière de lutte contre le vol de bétail est arrêté ainsi qu’un autre agent de la radio de Samine.
Durant les 20 minutes passées devant le substitut du procureur Ousmane Diallo, l’Asp en service à Goudomp soutient avoir été commis par le Préfet pour infiltrer la marche et recueillir des infos.
Le trio est en train de méditer son sort à la mac de Kolda.
Une affaire à suivre …..
Sanoussy Dia à Sédhiou pour xibaaru.com