Après les enfants de la rue, les malades mentaux errants doivent suivre

Le Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM), Ansoumana DIONE magnifie à sa juste valeur la décision courageuse du régime du Président Macky SALL de retirer les enfants de la rue. Dans un Etat qui se dit respectueux des droits de l’Homme, personne ne doit accepter qu’un tel grave phénomène ternissant depuis trop longtemps l’image de notre pays, ne puisse trouver des solutions. C’est pourquoi, nous félicitons le Ministre de la Femme, de la Famille et de la Petite Enfance, Madame Mariama SARR qui se préoccupe véritablement de la cause des enfants. Maintenant, nous demandons à l’Etat du Sénégal de penser à un autre groupe vulnérable, celui des malades mentaux errants pour qui l’ASSAMM travaille depuis l’an 2000. Pour cela, une rencontre heureusement prévue entre le Président Macky SALL et leur défenseur, Ansoumana DIONE est obligatoire, vu les sacrifices et autres privations que ce dernier a dû consentir à leur endroit.

Rufisque, le 03 juillet 2016

Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM)