Après le référendum, Moustapha Cissé Lô au centre des frustrations…Il est accusé de tous les maux de l’APR à Touba

A Touba, Mor Gaye, un des plus anciens compagnons de Macky dans la ville sainte, membre de première heure de l’Ong Matlabul Fawzeyni qui faisait face à la presse a laissé entendre que l’argent destiné au transport des militants le jour du scrutin du référendum a été détourné. A 11h30 le jour du vote, renseigne-t-il, aucun des militants qui étaient dans les quartiers périphériques n’a pu se rendre dans les bureaux de vote distant de 4 ou 5 km simplement parce que l’argent a été détourné, aucun car n’a été loué. Et selon lui, il faut que Macky sache cela. Ensuite, dit-il, le chef de l’Apr doit savoir qu’il n’est pas détesté par les marabouts de la ville sainte. Surtout que, enchaîne-t-il, le Khalife ne cesse de le remercier et de magnifier ses actions. Le seul problème que Macky sall a dans la ville sainte, selon Mor Gaye, c’est celui de coordonnateur (référence à Moustapha Cissé Lô) qui n’arrive pas à rassembler les apéristes autour de l’unité et de l’essentiel. En guise de conseil, il souligne qu’après que le coordonnateur a décidé de partir de son plein gré, Macky  n’a plus à chercher de coordonnateur pour Touba. Il lui demande plutôt de mettre en place une gestion collégiale avec des responsables dans les différents secteurs stratégiques de la ville sainte, afin que chacun puisse mettre la main à la pâte pour espérer gagner les prochaines élections qui sont décisives. Il rappelle qu’un potentiel de 5 députés est en jeu.