AIBD : des ouvriers et ingénieurs séquestrent le Directeur

A l’aéroport Internationale Blaise de Diagne de Diass, la tension est toujours vive. Des ouvriers et ingénieurs sénégalais employés par la société Saoudi Bin Ladin Group ont assiégé le bureau du Directeur ce matin pour réclamer trois mois d’arriérés de salaires et des indemnités. Après deux délais non respectés le directeur général de l’entreprise a encore donné rendez aux travailleurs le trente juillet prochain. Ce qui a suscité une colère noire de ces derniers.

Les travailleurs de l’aéroport Blaise Diagne de Diass sont déterminés à en découdre avec leur Directeur. Ils ont assiégé son bureau ce matin. Selon le Rfm qui donne l’information, au moins, 150 ouvriers et ingénieurs sénégalais sont dans cette galère.

Selon ces derniers, Saoudi Bin Ladin group leur doit trois mois de salaires et des indemnités. Depuis l’arrivée des Turques, ils courent derrière leur argent. Les Saoudiens quant à eux, prennent des engagements qu’ils ne respectent pas. Ils avaient d’abord donné aux travailleurs pour délais la date du  30 mai ensuite le 15 juin. Mais voila que le Directeur fixe ce matin un nouveau un délai pour le 30 juillet. Cependant, les travailleurs ne comptent pas gober ce nouveau délais. Pour montrer leur détermination, ils ont séquestré le Directeur dans son bureau plusieurs heures avant l’arrivée des gendarmes. Ces derniers auraient demandé aux manifestants de quitter les lieux, en vain. Après plusieurs minutes de tensions, les forces de l’ordre ont pu déguerpir les ouvriers en menaçant d’utiliser leur grenades lacrymogènes. Aux dernières nouvelles, les protestataires avaient quitté le bureau du directeur pour se rassembler au parking. Mais la tension reste vive. A noter que tous les autres ouvriers et sous traitants étrangers ont été payé, seul les sénégalais n’ont pas été payé. Ces derniers risquent d’ailleurs de ne pas percevoir leur dû. Selon eux le Directeur va quitter le pays avant même le délais fixé le 30 juillet