Affaire Mbayang Diop: » l’état risque de se serrer davantage », selon l’organisation de défense des migrants

Mbayang Diop risque gros. Menacée d’une décapitation en Arabie Saoudite, la jeune femme aurait reconnu les faits de meurtre, selon Sory Kaba, lit-on dans l’Observateur. Cette sortie du directeur des Sénégalais de l’extérieur inquiète l’organisation de défense des migrants « Horizon Sans Frontières ». En effet, le HSF craint que  » l’état se serre davantage avec de telles déclarations d’autant plus que tout le monde sait que ces femmes de ménages vivent le martyr dans ces pays arabes. Mbayang Diop pleurait chaque fois qu’elle appelait sa famille  au pays » se désolent Boubacar Sène et ses camarades.

Pour eux,  une information judicaire  doit être ouverte pour « determinier si c’est un homicide volontaire ou non » au lieu de se contenter de la version du pays d’acceuil.

le HSF appelle à une mobilisation et dénonce le mutisme de l’Etat