Abdou Sané ancien député : « Absence d’accueil de nos sportifs après Rio2016 : une erreur grave à dénoncer »

J’ai été sidéré d’apprendre que nos lions partis nous représenter à Rio pour les jeux olympiques n’ont pas été accueillis par les autorités à leur retour au bercail. D’un point de vue sportif cela ressemble à du chauvinisme car on ne doit pas lier ce genre de protocole à l’obtention de médaille. C’est au contraire dans l’épreuve que nos vaillants sportifs ont besoin de plus d’attention, de plus de soutien moral. La vie du sport ne se limite pas à une seule édition. Elle va au-delà. Or en se comportant de la sorte ceux-là qui ont boycotté l’arrivée de la délégation olympique sont condamnables pour plusieurs raisons parmi lesquelles : -l’absence de fair play : il est bon de rappeler qu’à l’origine Pierre de Coubertin avait toujours précisé dès les premières éditions en Grèce que pour ces jeux « l’essentiel est de participer ». -l’absence de vision : au lieu de condamner de façon mesquine nos différents athlètes partis nous représenter à Rio, on devrait plutôt leur réserver un accueil chaleureux pour leur manifester notre solidarité, les soutenir dans l’épreuve car tout sportif à l’ambition de gagner. C’est malgré eux qu’ils n’ont pu obtenir la moindre médaille. Nous ne sommes pas plus patriotes qu’eux. Leur contreperformance doit plutôt mobiliser tout le monde en vue d’une évaluation sans complaisance des causes profondes et repartir sur de nouvelles bases conquérantes. L’absence de reconnaissance : qu’a ton fait de particulier à nos sportifs pour être si exigeants à leur endroit ? Rien ? Comparé à d’autres pays qui ont mobilisé beaucoup de moyens pendant de longues années en faveur d’une préparation de haut niveau. Nous sommes tous responsables dans cette contreperformance. Au lieu de jeter l’anathème sur nos braves athlètes procédons plutôt à un diagnostic profond du mal de notre politique sportive, en vue d’apporter les meilleures réponses à même de nous procurer des médailles à la hauteur de nos attentes. En attendant rendons hommage à ces vaillants lions qui nous ont dignement représenté à Rio. Eux qui se sont privés de leur vie de famille, eux qui se sont donné sang et eau ; Ils se sont

battus dans l’honneur et perdu dans la dignité. Voilà pourquoi par respect à leur dignité, à leurs familles et à leurs proches nous devons tous, en chœur leur dire Diarama !

Abdou Sané ancien député (liaison téléphonique)