300 kg de yamba saisis entre Yoff et Guédiawaye

L’office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (Ocrtis) a réussi une prouesse, hier, en saisissant 300 kg de chanvre indien entre Yoff et Guédiawaye. En effet, c’est suite à une information que les éléments de l’Ocrtis ont suivi ce tuyau les menant dans un premier temps à Guédiawaye, où une quantité de 20 kg de chanvre indien a été saisie. Ce, suite à l’interpellation de trois individus supposés être les dealers. Ainsi, un interrogatoire serré de ces derniers a amené les éléments de l’Ocrtis, dans un second temps, à Yoff. Sur place, c’est une quantité de 280 kg de l’herbe qui tue qui a été découverte. Ce qui fait une moisson de 300 kg de chanvre indien, rien que dans la journée d’hier.

Cette importante saisine de chanvre indien a été opérée au moment où l’Office des Nations- Unies contre la drogue et le crime (Onudc), en partenariat avec le comité interministériel de lutte contre la drogue (Cild), tient, du 23 au 25 mai 2016, un atelier national de validation du premier rapport sur les drogues et la présentation de l’Observatoire sénégalais des drogues et des addictions (Osda). C’est dire que la drogue est devenue un fléau qui ne peut être éradiquée sans la participation des populations. Les problèmes d’addiction se situent à quatre niveaux : La sécurité qui entraîne la violence causée par l’usage de la drogue ; l’économie avec les ressources qui sont utilisées et qui diminuent le pouvoir d’achat familial ; la santé publique avec plus de 1.300 usagers de drogue injectable qui ont perdu la vie et enfin la paix sociale qui est le problème des ménages.