2e édition du Forum d’Abidjan : La finance islamique, un nouveau modèle de développement pour l’Afrique

Après le succès de  la 1 ère édition du Forum africain de la finance islamique en Côte d’Ivoire, Abidjan a abrité la deuxième édition de cet événement, tenu les 17 et 18 octobre à Abidjan, auquel ont pris part quelque 500 experts. Les participants ont mené, selon Confidentiel Afrique, des échanges afin de mieux comprendre les enjeux de la finance islamique dans une vision de l’Afrique émergente.

La Banque mondiale, la Boad, la Bceao, qui ont envoyé des représentants à ce rendez-vous économique, ont salué, au cours de ce forum, l’initiative et promis d’installer des guichets au sein de leurs structures respectives avec la Banque islamique de développement (Bad) afin de contribuer à l’amélioration des conditions de vie de la population et au financement des Petites et moyennes entreprises dans le secteur privé et celui des infrastructures, deux maillons faibles des économies des Etats africains. Le représentant de la Banque de la mondiale a ainsi annoncé que son institution va bientôt ouvrir un guichet de la finance islamique.
A noter qu’en Afrique, plus précisément dans la zone Uemoa, la finance  islamique continue de tisser sa toile notamment au Sénégal et au Niger. En termes d’actifs islamiques, on les estime à plus de 2000 milliards de dollars et ils devraient atteindre la bagatelle de 3000 milliards pour l’année 2017. Le continent devra ainsi tirer profits de ses ressources d’hydrocarbures, minérales, halieutiques, cotonnière et agro-alimentaires en privilégiant des financements islamiques structurants pour assurer son développement. C’était l’enjeu du forum d’Abidjan organisé dans un contexte de crise financière et industrielle.