270 gendarmes sénégalais déployés au Congo

La Caserne Samba Diéry Diallo de Colobane a abrité dans la matinée de ce 19 août, une cérémonie de remise du drapeau national au contingent Sen-Fpu 11 Monusco de la gendarmerie nationale devant aller en République démocratique du Congo, dans le cadre des opérations de maintien de la paix des Nations unies. Le groupe est composé de «270 gendarmes dont 15 femmes», a précisé le Général de brigade, commandant de la gendarmerie mobile, Jean Baptiste Tine.

La mission va durer 12 mois et permettra de consolider la paix et de garantir la sécurité dans ce pays. «Vos principales tâches concerneront la protection des civiles, la stabilisation et la restauration de l’autorité de l’Etat, la réforme du secteur de sécurité et le soutien aux opérations électorales le cas échéant», a déclaré le commandant de la gendarmerie mobile.

Il note que «la majeure partie de la Rdc est relativement stable, le Conseil de sécurité a ainsi déplacé le centre de gravité de la Monusco à l’Est du territoire pour prendre en main de façon plus ciblée les tensions résiduelles, réduire sa composante militaire, redéployer ses moyens policiers. C’est dans cette nouvelle orientation que nos unités ont été redéployées à Goma  depuis plus de 1 an», indique-t-il.

Par ailleurs, Jean Baptiste Tine a invité à la vigilance, avant de rappeler que «la situation opérationnelle reste susceptible de changer à tout instant. Il faut donc garder en mémoire cette réflexion ramassée au hasard dans le Nord Viêt-Nam. « Quand on est préparé au pire, on garde toujours l’initiative »», conclu-t-il.