Youssou Touré chante : « Macky Sall est un homme correct…Macky est éduqué…Macky Sall est un homme sain »

En marge d’une cérémonie de remise de matériel de production électrique destiné aux populations du village de Touba Niane (5 à 6 kms à l’est de Keur Madiabel), le ministre conseiller et coordonnateur national du Réseau des enseignants apéristes a pris la ferme décision, en tout cas au niveau de la structure des enseignants, de répondre dès maintenant à toute forme d’attaque perpétrée contre le chef de l’Etat.

Se référant ainsi à la célèbre loi du talion « œil pour œil dent pour dent », le chef de file des enseignants de l’Apr a promis de ne plus laisser passer la plus petite parole mal déplacée adressée au président Macky Sall. Car, dit-il « personne n’a vu ou entendu une fois le président Macky Sall tenir des propos malsains en direction de qui que ce soit. Le président Macky Sall est un homme correct, et éduqué à l’image des dignes fils de ce pays. On ne l’a jamais vu agresser, ni physiquement ni moralement. En somme, Macky Sall est un homme sain ».

Les responsables qui cautionnent aujourd’hui le comportement des étudiants et les actes de vandalisme commis en direction du cortège du président de la République doivent par conséquent faire peur aux Sénégalais. Car, pour Youssou Touré, « dire que les étudiants ont eu raison de jeter des pierres sur le cortège présidentiel illustre encore le sens d’irresponsabilité qui anime la majeure partie des responsables de l’opposition. Le Sénégal n’appartient ni à Macky Sall ni à l’Alliance pour la république (Apr). Ce pays-là nous appartient à nous.

Chacun doit comprendre cela et croire à Dieu et ses oeuvres, car c’est seul Dieu qui peut décider de tout ». L’université, selon lui, est un cadre qui doit servir d’exemple à tous les citoyens imbus d’une volonté d’instaurer la qualité à tous les niveaux dans la société humaine. Les personnes qui la fréquentent doivent plutôt être accompagnées dans ce sens, mais non pas dans le sens de la violence ou de l’intolérance », conseille t-il à ses adversaires.