You-sale-gueule insulte encore et encore…Cette fois sa victime c’est…

Le Réseau national des enseignants de l’Alliance pour la République (Apr) est dans tous ses états, suite aux sorties répétitives du maire de Mermoz Sacré cœur contre le chef de l’Etat, Macky Sall. Face à la presse hier, vendredi 22 juillet, les poulains de Youssou Touré, président dudit réseau se sont violemment attaqués à Barthélémy Dias, non sans lui rappeler ses antécédents judiciaires.  

Le Réseau national des enseignants de l’Alliance pour la République (Apr) semble agacer par les nombreuses et répétitives attaques dont fait l’objet le président de la République, Macky Sall de la part du maire de Mermoz Sacré Cœur. En effet, la dernière sortie de Barthélémy Dias, traitant les conseils de ministres décentralisés et le niveau de réalisation des promesses de l’actuel régime de «mensonges  d’Etat», a fait déborder le vase.

Face à la presse hier, vendredi 22 juillet, Lamane Ndiaye, Coordonnateur de la cellule de communication dudit réseau n’a pas été tendre avec le responsable à la vie politique du Parti socialiste (Ps). Le qualifiant «d’arrogant», il estime que «cette antipathie contre le chef de l’Etat n’est rien d’autre que l’ancrage du Ps dans Bby qu’il n’approuve plus». Pour le poulain de Youssou Touré, président dudit réseau, “Barth“ s’agite de la sorte pour disloquer la coalition, afin de promouvoir le maire de Dakar, en l’occurrence Khalifa Sall.

Toutefois, il pense que c’est peine perdue, d’autant plus que «la coalition Bennoo Bokk Yaakaar survivra à tous ces lâches complots et en sortira plus représentative». Pour cause, explique-t-il, «le compagnonnage des leaders de Bennoo Bokk Yaakaar est fondé sur un pacte de confiance dont le soubassement est l’éthique, le  patriotisme et la commune volonté de  bâtir un Sénégal émergent, de bonne gouvernance sociale, économique et démocratique, dans un environnement paisible et sécuritaire».

Les enseignants apéristes ont aussi déversé leur bile contre l’édile de Mermoz Sacrée, pour avoir mis sur le dos du président de la République, l’emprisonnement des jeunes de Colobane, tout comme l’audition des militants du Ps dans le cadre de l’enquête sur le saccage du Bureau politique du même parti. Sur ce dernier point, Lamane Ndiaye est d’avis que «Dias miaule tout simplement  parce qu’il a peur d’être cité parmi les commanditaires dont il fait réellement partie».

Les enseignants de l’Apr restent convaincus en outre que “Dias fils“ est en perte de vitesse politique. Pour eux, «sa carrière politique est sérieusement en danger d’autant plus qu’il perd de plus en plus sa notoriété, sa crédibilité  et la confiance du peuple, à cause de son arrogance et de  son ingratitude». Lui rappelant son passé judiciaire, M. Ndiaye trouve qu’il a «oublié que ses mains sont toujours rouges de sang». Partant de ce fait, il a aussi rappelé à “Barth“ que ce sont les membres de Bby qui se sont battus pour sa sortie de prison, non sans lui traité «d’ingrat».