Yerim Sow voit grand…Le golden boy sénégalais veut investir 207 milliards dans le secteur hôtelier

Face à la concurrence des grandes chaînes hôtelières telles que Marriott ou Radisson, ces patrons n’hésitent plus à investir dans le secteur, en développant une offre à la fois adaptée au tourisme d’affaires, ainsi qu’aux futurs vacanciers. Portraits de ces dirigeants africains. Au Sénégal, Yérim Habib Sow est le patron du groupe Teyliom, à l’origine du Radisson Blu de Dakar.
Tout-puissant patron du groupe Teyliom, Yérim Habib Sow a fait son entrée dans l’hôtellerie en 2009, avec la construction d’un Radisson Blu à Dakar, pour 25,5 milliards de F CFA (39 millions d’euros). Cet établissement haut de gamme a notamment accueilli des hôtes de marque lors des grands événements qu’a accueillis la capitale sénégalaise. Le président américain, Barack Obama, y a par exemple séjourné en 2013 lors de sa visite au Sénégal.
Mais le fils d’Aliou Sadio Sow, fondateur de la Compagnie sahélienne d’entreprises (CSE), voit encore plus grand.
En 2011, il a créé Inaugure Hospitality Group pour développer un réseau hôtelier d’un total de 2 200 chambres et suites, et cela à travers trois marques : Noom pour le haut de gamme, Seen pour le moyen de gamme et Yaas pour les budgets plus modestes. Les établissements seront gérés par sa filiale Mangalis.
Au total, le patron sénégalais veut se développer dans treize villes d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique centrale – des chantiers ont été lancés à Dakar et à Abidjan. Coût d’un tel plan d’investissement : 315 millions d’euros soit près  de 207 milliards

Source: Jeuneafrique