Yahya Jammeh déshonore chaque jour le Sénégal…Et nos dirigeants le laisse faire…Comme s’ils avaient peur

Le journaliste et analyste politique Yoro Dia estime dans un entretien estime que le Sénégal a choisi de se déshonorer devant la Gambie
« En tant que sénégalais, j’ai été choqué par la déclaration et le manque de retenue de Yahya Jammeh. Mais ça ne m’étonne pas. Si vous suivez mes sorties sur lui, je me suis fait une religion sur ce dirigeant. J’ai toujours dit que dans nos rapports avec la Gambie, le Sénégal se couvre de manière permanente de déshonneur. En 1938, quand les démocraties occidentales ont signé les accords de Munich pour éviter la guerre avec Hitler, le premier ministre anglais, Winston Churchill, a dit : entre la guerre et le déshonneur, ils ont choisi le dernier mais ils auront la guerre. Avec Yahya Jammeh, c’est exactement la même chose. Entre le déshonneur et acheter la paix avec lui, depuis Abdou Diouf, le Sénégal a choisi de se déshonorer. Nous l’avons en permanence et nous n’avons pas la paix en Casamance. Donc pour avoir la paix en Casamance, le Sénégal se couvre de déshonneur en permanence et on n’a pas ce qu’on attend de lui. L’autre élément qu’il faut noter, c’est la cécité stratégique de nos dirigeants. Aujourd’hui, Yahya Jammeh est parvenu de façon incroyable à nous faire croire qu’il est indispensable à toute résolution de la crise casamançaise alors que c’est l’inverse. Il suffit de regarder une carte pour constater que la Gambie est un bantoustan à l’intérieur du Sénégal. Nous, on peut se passer de la Gambie ; par contre, le pays de Jammeh a besoin du Sénégal pour exister. C’est la même chose entre la France et la Principauté de Monaco. Vous n’entendrez jamais le prince de Monaco faire des déclarations déplacées vis-àvis de la France. Quand il y a eu des incidents pareils, De gaulle a dit : prenez le problème de Monaco, je fais un sens interdit à la frontière »