Wade accuse Macky d’avoir prêter main forte à Diagne Fada pour déstabiliser le groupe parlementaire des libéraux

Abdoulaye Wade est très remonté contre Modou Diagne Fada. Le chef des réformateurs du Parti démocratique sénégalais (Pds) a tenu tête à son mentor politique en refusant de céder la présidence du Groupe parlementaire des Libéraux et Démocrates à Aïda Mbodj. L’ancien président de la République estime que son successeur est derrière la rébellion enclenchée à l’Assemblée nationale par le président du Conseil départemental de Kébémer. « Ce n’est personne d’autre que Macky Sall qui tire les ficelles dans ce jeu. Il manipule certains responsables du Parti, à qui il ne reste aucune dignité. Quand Fada les a informés de ma décision de le faire remplacer par Aïda Mbodj, il a reçu des propositions d’aide si toutefois il voulait se rebeller et s’opposer au changement à la tête du groupe parlementaire des libéraux et démocrates. (…) Fada a fait fi des propositions de ses proches qui lui demandent de démissionner de son mandat de parlementaire pour sauvegarder sa dignité. Il a préféré après avoir parlé avec ses partisans me tenir tête en s’alliant avec nos adversaires », aurait dit le pape du Sopi à des proches venus lui rendre visite à Versailles d’après L’Obs.