Une seule voix s’élève pour attaquer Mame ‘’Nullard’’ Gueye qui a osé « insulter » les magistrats de corrompus

Et c’est Me Djibril War, le président de la Commission des lois de l’Assemblée nationale qui s’est offusqué, dans un entretien accordé au Populaire, de la légèreté des accusations de Me Guèye qui n’a fourni aucune preuve de ses allégations alors que le dossier est toujours pendant devant la justice.

Me Djibril a avant tout tenu à exprimer sa déception et sa tristesse devant le mutisme de l’Etat, du ministère de la Justice, à travers le procureur, des autorités judiciaires, des premiers présidents de Cour suprême, du Conseil constitutionnel, de tous les magistrats du Sénégal, à travers l’Ums. « Leur silence, qui trahit un manque de solidarité, dénote une certaine fébrilité critiquable à plus d’un titre. Les propos de Me Mame Adama Guèye à l’endroit de la magistrature sont irresponsables et inadmissibles », a-t-il dénoncé.

Ce que Me War n’arrive pas à comprendre, c’est que Me Guèye, plusieurs fois candidat à l’élection présidentielle puisse tenir un tel discours contre la magistrature. « Comment quelqu’un qui aspire à présider aux destinées des Sénégalais puisse être amené à réserver un tel traitement à une institution de la République ? », s’interroge-t-il. Pour lui, ce qui est déplorable et irresponsable de la part de l’ancien bâtonnier, c’est qu’il ne soit pas allé au bout de ses certitudes. « Pourquoi il s’est contenté de faire des accusations de corruption sans avoir le courage de citer nommément les juges dont il est convaincu d’avoir été corrompus dans cette affaire ? D’ailleurs, puisqu’il parle de corruption, il doit y avoir un forcément un corrupteur. Qui sont-ils alors ? », s’interroge-t-il encore.

« Ce qui est choquant dans cette affaire, c’est que Me Guèye attende de perdre son procès pour dénoncer une prétendue corruption. Si son client avait gagné, aurait-il eu le même attitude ? Plus grave, en marge de ces accusations, Me Adama Guèye a, selon le presse, introduit une procédure de rabat d’arrêt. Ces accusations seraient-elles alors une intimidation déguisée aux juges de la Cour suprême de revenir sur leur décision ? », s’est-il demandé suspicieux.

1 Comment

  1. MTRE WAR DOIT RECONNAITRE CE QUI N EST QU UN SECRET DE POLICINELLE C EST A DIRE QU A QUELQUES EXCEPTIONS PRES NOTRE MAGISTRATURE EST CORROMPUE.SE RAPPELER LES PROPOS DU PDT WADE « CERTAINS MAGISTRATS MEME SI TU VEUX QU ILS SOIENT INDEPENDANTS ILS REFUSENT « .SEULEMT MTRE ADAMA GUEY EST MAL PLACE POUR LE DIRE.IL A TJRS CONVOQUE SES SENTIMENTS SUBJECTIFS AU POINT DE BENNIR CE MONSTRE QU EST LA CREI.PARCEQUE SIMPLEMENT QUAND IL MANIFESTAIT SON CARACTERE MYTHOMANE A L OCCASION D UNE CEREMONIE WADE L AVAIT RABROUE.IL AFALU QU IL RECOIVE DES HONORAIRES POUR ACCETER LA VERITE

Les commentaires sont fermés.