Une lettre à Thierno Bocoum qui en dit long sur le « mal-être » d’un régime et le malaise au plus haut niveau de l’Etat

LETTRE A THIERNO BOCOUM A PROPOS DE SON DEBAT AVEC MAME MBAYE NIANG
Mon cher Thierno,
 » Les gens qui ont peu d’affaires sont de très grands parleurs : moins on pense, plus on parle », en effet.
De plus, la petite vertu a ceci de tenace qu’elle s’incruste à vie et devient une seconde nature chez les petites gens qui en ont hérité. C’est un héritage lourd à porter d’autant plus qu’elle, cette petite vertu, engendre les pires tares comportementales dont pourrait hériter un individu en ce qu’elle forge son caractère et devient partie intégrante de sa personnalité.
La duplicité et le mensonge sont devenus les seuls arguments du régime mackyen…Ce bonhomme qui ne plait qu’à Maréme et qui semble aimer Bacchus tellement il manque de lucidité objective, sans autre base politique que son bagout de mauvais aloi ne mérite même pas qu’un intellectuel digne de ce nom lui porte la réplique sur un plateau télé. Il devrait d’ores et déjà commencer à songer aux justifications qu’il présentera, concernant la tournée nationale tous frais payés qu’il a organisée avec son semblant de vacances citoyennes, en compagnie de Youssou NDOUR, ministre conseiller, PDG du groupe de presse diffuseur en direct svp de cet événement, et artiste engagé par l’Etat! Sans compter que son incompétence a fini de plomber toutes les initiatives en faveur de la Jeunesse, qu’il a le toupet d’accuser d’être incapable de présenter des projets bancables, oubliant au passage que ce sont ses propres services qui montrent ces jeunes à la télé brandissant des attestations de formation en montage de projet délivrées par ses services.
Mais ce pauvre bougre ne sait décidément pas combien  » c’est une grande misère que de n’avoir pas assez d’esprit pour bien parler, ni assez de jugement pour se taire.  »
Idrissa SECK a tous les atouts en main, au même titre que Karim WADE et tout autre candidat potentiel pour déboulonner le régime mackyen, un régime tellement nul et incompétent que les sénégalais s’en sont détournés, préférant supporter stoïquement leur misère généralisée, en attendant les prochaines élections pour les remercier rapidement.
Elles n’auront malheureusement pas lieu en 2017, du moins l’élection présidentielle : Macky en fait trop, pour nous prouver le contraire. Il en fait tellement, avec tant de zèle ostentatoire que nous devinons tous qu’il a anguille sous roche en effet.
Ses engagements réitérés et rabâchés par lui-même de ne faire que cinq ans, et sa hâte à fixer la date de la prochaine présidentielle bien avant l’avis du Conseil constitutionnel renseignent à suffisance sur sa stratégie : faire croire à l’opinion publique nationale et internationale qu’il est ferré à glace sur le respect de sa parole donnée. Et une fois l’avis du Conseil constitutionnel publié, arguer le respect de la Loi, et s’en laver les mains…en parfait disciple de Machiavel : « Comme les hommes sont tous méchants, et toujours prêts à manquer à leur parole, le Prince ne doit pas se piquer d’être plus fidèle à la sienne ; et ce manque de foi est toujours facile à justifier. [… Le point est de bien jouer son rôle, et de savoir à propos feindre et dissimuler. Et les hommes sont si simples et si faibles que celui qui veut tromper trouve aisément des dupes. »
Vous avez raison de citer Goebbels, M. Bocoum. Les propagandistes de la trempe de ce jeunot qui ont vendu leur âme au pouvoir fourbissent déjà leurs langues fielleuses et se préparent à vendre du vent encore aux pauvres sénégalais, pour justifier du « waax waxeet » en puissance que prépare Macky. C’est que  » le métier de la parole ressemble en une chose à celui de la guerre : il y a plus de risque qu’ailleurs, mais la fortune y est plus rapide, » et ces pauvres gens n’existent que par leur bouche.
Macky devrait, avant de s’engager définitivement dans le waax waxeet méditer cette pensée hugolienne, à propos du respect de la parole donnée : « Je crois ce que je dis, je fais ce que je crois. »
Nous ne sommes qu’au début du règne des contrevérités, malheureusement. Et il présage déjà de la prochaine étape : le passage en force!
Les signes avant-coureurs sont là : malgré l’avis du groupe consultatif des Nations Unis invitant l’Etat à libérer Karim WADE, Sidiki KABA, le défenseur invétéré des homosexuels qui vient de le légaliser fait le mort, les autres veulent noyer le poisson, en se rebiffant sur ce cas précis après avoir semblé lâcher du lest, par la libération des autres prisonniers de la dictature mackyenne.
Le comportement du journal Jeune Afrique est la preuve manifeste de l’irrespect de l’Etat envers nos confréries. En effet, nous verrons difficilement ce même journal publier l’image de l’Ayatollah Khomeyni et le lier à l’homosexualité, à un moment où le Président Hollande est rentré prestement d’Inde pour recevoir le Président iranien avec tous les égards, pour lui fourguer autant de contrats que possible, au bénéfice de son pays. Quand on ne respecte pas son propre patrimoine, et qu’en dehors du pays ou en privé on tient un discours qui en vilipende les piliers et les symboles, ne soyons pas étonnés que des crétins de la trempe des journalistes de ce torchon se permettent de leur manquer de respect.
Nous autres sommes malheureusement aussi coupables ; nos artistes à l’inspiration peu féconde scandent régulièrement les noms de nos saints que nous vénérons dans les boîtes de nuit, au rythme endiablé des tams-tams sur lequel se trémoussent des femmes dévergondées, pendant que l’alcool coule à flots.
Les lobbys qui ont vite compris que ces espaces de perditions étaient le lieu indiqué pour initier leur entreprise de ravalement de nos valeurs en contradiction avec notre culture et nos valeurs les ont vite infiltrés, et ont élevé les artistes les plus en vue au rang d’ambassadeurs. Avec la bénédiction du régime mackyen, qui leur manifeste publiquement leur soutien indéfectible, à l’image d’un Mbagnick Ndiaye décidément dans tous les « mauvais coup » !
Et ce n’est qu’un début.
Cissé Kane NDAO
Président de l’A.DE.R

2 Comments

  1. je ne vous comprend pas, un ministre de la république chargé de promouvoir LES VALEURS CIVIQUES, celui ci se permet de nous regarder les yeux dans les yeux et de nous mentir de cette manière, vous vouliez passé ça sous silence? es ce que vous avez suivi le débat ?es ce que vous avez vu la façon dont ce mécréant nous débitait ses mensonges sur un autre musulman? je dis bien mécréant, parce que c’est le prophéte mouhamed pssl qui nous dit que seul le mensonge peut sortir un musulman de la communauté, si un fils d’imam prend sur lui de sortir de tels mensonges (parce que ce n’est pas un seul mensonge qu’il nous a sorti qu’il nous a pondu ,mais plusieurs) c’est parce que ces gens la sont vraiment effrayés par idrissa, je pleins son imam de père
    Si vous avez suivi le débat, vous devez reconnaitre que thierno a appeler plusieurs fois le mécréant aux vrais débats, allant jusqu’à lui dire que si je savais que ce n’est pas sur des questions sérieuses que je suis invité je n’allait pas venir, c’est vous de l’apr que ça arrange de les mettre tous les deux dans un même sac, mais les gens savent reconnaitre la bonne graine de livrée
    Mr le mécréant, tu as dit que idrissa Seck avait dit devant les télévisions et les radios que ce qui l’opposait à Abdoulaye Wade porte sur des dizaines de milliards du contribuable sénégalais » thierno t’a lancé le défi de sortir ces videos ou ces audios, tu n’y arrivera pas , espèce de cancre.
    La source de ce mensonge à 74 milliards semble être un site né juste pour sortir cette information (le contraire n’est pas encore prouvé). Le directeur de cabinet de Mame Mbaye a dit avoir porté plainte en France. Il est apparu que c’est faux. Seule la malhonnêteté, le choix du mensonge soutenu par la presse des 100, et (dans ce cas) l’absence d’un autre mensonge plus épatant, qui fait répéter cela dans les médias. Macky aurait bien voulu remplacer la réalité de l’argent du dopage par le mensonge des 74 milliards. Peine perdue. Attelez-vous plutôt à fabriquer un autre mensonge au moins susceptible de tromper, ne serait ce que un seul jour.(merci xeme)

Les commentaires sont fermés.