Une lettre à Macky pour montrer que la Famille de Mbaye Toubab est une lignée de « traitres » et « ingrats »

 Excellence Mr le Président de la République

« L’ingratitude consiste à oublier, à méconnaître, ou à mal reconnaître  les bienfaits ; et elle a sa source dans l’insensibilité, l’orgueil ou l’intérêt. »

Si je debute mon propos par cette citation de Charles Pinot  Duclos  c’est parce que les mots justes et feconds  de cet Écrivain- Historien francais resument pour l’essentiel  la sortie de Abdoul Mbaye votre ancien Premier Ministre.
Mais  l’attitude de Mr Mbaye ne doit pas être analysée comme un simple fait politique circonstanciel.  En vérité  chez les Mbaye (Keba  en 1981 devant Senghor et Abdoul en 2016 devant Macky Sall )  la trahison et l’ingratitude sont génétiques .

Donc un lien est  à établir entre  » les Sénégalais sont fatigués  »  tenu en 1981  par le Pere devant le successeur de Senghor l’architecte du destin  et de la carrière de  Kéba Mbaye.
Et  » Le pays va mal » exprimé 35 ans  après par le fils Abdoul Mbaye sur le dos  de celui qui a couronné sa carrière en lui donnant  un éclat national et sans contrepartie.
Le Président  Senghor a longtemps souffert des propos tenus  par l’ancien président de la Cour suprême. D’ailleurs il en avait fait cas à son dernier aide-camp Barthélémy Faye ( mort il ya quelques années  dans la piscine de l’hôtel Asta Kèbè de Tambacounda).
Le Président  poète avait lancé  a son collaborateur  »  Pourquoi Kéba m’a poignardé ainsi sut le dos ? Ne savait-il pas que les sénégalais étaient fatigués ? Lui qui avait un contact régulier, permanent et direct avec moi.  Pourquoi tant de rancune et de lâcheté  »
C’est pourquoi j’ai toujours mal d’entendre  nos concitoyens surnommer  Kéba Mbaye l’homme éthique ,  que Dieu aie pitié de son âme.
C’était juste un rappel historique pour vous témoigner encore de mon affection et de mon soutien sans faille .

Pathé Fary Mbaye
Historien
Thiès