Un « Rewmiste » cautionne les jets de pierres à Macky Sall…Il accuse ce dernier d’avoir voulu tromper le peuple

Par les jets de pierres, les étudiants donnent à la république une occasion en or …

Sans vouloir provoquer, je cautionne l’acte des étudiants lors de la visite de Macky Sall à l’université de Dakar. Mon point de vue est que heureusement les étudiants ont eu cette réaction, bien que discutable sous la forme mais il fallait absolument une réaction.
Macky Sall président du parti politique APR et non le président de la République voulait tromper le monde en faisant croire qu’il a résolu les problèmes de l’Université dans le but de discréditer toutes contestations futures des étudiants. N’ayant pas réussi son plan A, il veut faire croire à nos compatriotes que les étudiants sont irresponsables, incultes, sans civisme…toutes les insultes sont permises pour enlever aux étudiants leur droit de contester. L’objectif était clair, il veut tout simplement mettre les étudiants en mal avec l’opinion publique mais il sous-estime l’importance de ces derniers dans la construction d’un Etat de droit.
L’action du chef de l’APR était purement et simplement de la politique politicienne que ses conseillers lui ont demandé de faire.
Et comme à son habitude, il prend l’argent du contribuable et les moyens de l’Etat pour payer des militants. Ces derniers se sont fait passer pour des étudiants car il n’avait rien à faire à l’université.
Imaginer si les étudiants avaient laissé passer cette tromperie, Macky Sall allait pouvoir enfin ignorer avec aisance les revendications des étudiants comme il le fait depuis le début de son mandat. Il pourra ainsi dérouler dans le calme le programme que la banque mondiale et le FMI lui ont dicté. Je vous rappelle que l’un des premiers acte de Macky a été de s’engager au près du FMI à augmenter les inscriptions à l’université qui sont déjà passé pour certains de 5000 à 50 000 FCFA , de diminuer le maximum de bourses et d’aides possible au moment où des étudiants dorment dans les couloirs, l’état des services de la restauration reste très déplorable et surtout les années scolaires se chevauchent, les enseignement ne se font pas correctement, les amphithéâtres sont pleins. Et ce n’est pas tout, le 14 aout 2014 l’étudiant Bassirou Faye a été tué dans l’enceinte de l’université, cela fait une année et justice n’est pas encore faite. Mais quand il s’agit de Macky Sall qui n’a même pas reçu une pierre, ils enferment d’honnêtes citoyens et accusent les partis d’opposition comme d’habitude (c’était le cas pour Bassirou aussi).
Dans ces conditions, il était inadmissible de laisser Macky Sall venir faire son cinéma à l’Université, moi je dis bravo aux étudiants d’avoir vu et anticiper tout ça !
Nous devons plutôt saisir cette occasion que nous offrent les étudiants pour remettre sur la table la question du président chef de parti car Macky avait promis d’appliquer les conclusions des assises nationales dans lesquelles il est clairement dit que cette pratique doit être bannie.
Nous constatons tous les jours avec tristesse que Macky n’incarnent pas la première institution de la République et il ne se comporte pas comme le chef de la nation. A chaque sorti du président, nous assistons à une manifestation des membres de l’APR qui polluent le climat avec des sonorités et des effigies et couleurs de l’APR en lieu et place du drapeau du Sénégal et les symboles de la nation.
Il est temps que Macky demande à l’APR, cette armée mexicaine où chacun cherchent à avoir des privilèges, d’arrêter d’occuper l’espace public et d’aller travailler. Macky doit être le président de tous les Sénégalais et non leur président.
Si Macky Sall arrive enfin à porter les habits d’un chef d’Etat comme le souhaite l’ensemble de nos compatriotes, nous dénoncerons avec fermeté toute attaque contre l’institution qu’il représente.
La vérité c’est que les étudiants n’ont pas attaqué la première institution de la nation comme on veut le faire croire mais le président d’un parti politique qui utilise les moyens de l’Etat à des fins de politiques politiciennes.

Mohamadou Amidou Diallo
Responsable de communication REWMI France,
Coordonnateur de REWMI Paris