Un politicien soupçonné d’avoir vendu le récépissé du parti ACT à Mbaye Toubab

Un groupe de personnes résidant à Wakhinane Nimzatt, se réclamant « membres fondateurs » du parti de l’Alliancepour la Citoyenneté et le travail (ACT) créée un 2013, soupçonne leur secrétaire général, Hamidou Dia, d’avoir « vendu » le récépissé à l’ancien Premier ministre. Moustapha Mbaye, secrétaire politique de l’Act, dit dans Le Quotidien : « Nous voulons savoir par quel moyen et par quelle voie Abdoul Mbaye a pu obtenir notre récépissé. Nous avons été surpris de voir Abdoul Mbaye prononcer le nom de notre parti et se l’approprier. Après enquête, nous nous sommes rendu compte que c’est notre secrétaire général Hamidou Dia, qui avait la charge de garder soigneusement les documents de notre parti, qui a remis le récépissé à l’ancien Premier ministre en changeant les statuts, en modifiant et tripatouillant les textes ». Les protestataires disent avoir interpellé M. Dia pour y voir clair, mais « il décline toujours, prétextant qu’il est un peu pris par ces activités ». M Mbaye et d’autres responsables de l’Act considèrent, en conséquence, qu’Abdoul Mbaye a utilisé un récépissé d’un « jeune parti dans l’illégalité et avec la complicité de son secrétaire général ». Ils veulent, en outre, savoir si Abdoul Mbaye a « acheté le récépissé ou non » et menacent de saisir la justice.