Un parti politique félicite macky Sall et demande à Karim Wade de pardonner

Le Président de la République vient d’user de ses prérogatives pour accorder la grâce au compatriote et frère KARIM WADE. En posant cet acte de haute portée le Président Macky Sall a libéré tous les citoyens épris de paix et de justice sociale. La persécution n’avait que trop duré. En élargissant Karim Wade, le Président de la République démontre ainsi qu’il est et demeure le Président de tous les sénégalais et non celui d’un parti ou d’une coalition de partis. Le PACT (Parti africain pour la Citoyenneté et le travail) s’en félicite et encourage le Chef de l’Etat à s’enraciner dans cette dynamique qui est la seule porteuse de progrès, de paix et de concorde nationale.

Le PACT remercie les chefs religieux et coutumiers, les organisations de défense des droits de l’Homme, les organisations de la société civile et tous ceux qui ont œuvré tant au plan national qu’international pour la libération de Karim Wade.

Notre parti demande à Karim Wade et à tous ceux qui ont fait l’objet de persécution de la part d’individus et de groupe d’individus animés par la haine et la méchanceté de pardonner.

Ce 23 juin 2016 restera à jamais dans nos annales politiques comme un jour consacrant la victoire de la justice et de la vérité sur la haine, l’esprit revanchard et la machination.

Notre pays ne se construira que dans la stabilité et dans la paix. Les différences et  diversités d’opinion ne devraient être des catalyseurs de déstabilisation individuelle ou collective mais plutôt une opportunité pour revigorer et rehausser notre maturité politique.

VIVE L’OPPOSITION SENEGALAISE !

VIVE LA MAJORITE !

VIVE LE PEUPLE SENEGALAIS !

  LE SECRETAIRE GENERAL NATIONAL

Ousmane amadou NDIAYE

Parti Africain pour la Citoyenneté et le Travail (PACT)