Un mouvement demande à Macky de venir dans la banlieue avec des solutions aux problèmes de…

ALLIANCE SAUVER LE SENEGAL

A pareille époque de l’année dernière on avait rejeté une venue de Maky Sall en banlieue pour y présider le concert de clôture des activités de vacances citoyennes. Cette fois ci on lui réserve le tapis rouge espérant que ledit tapis ne cédera pas la place l’année prochaine au brassard rouge.

« Evitons de passer de « thieuy 20 juillet 2016 » à « thiamm 20 juillet 2016 »

Autrement dit que l’espoir suscité par ce conseil des Ministres décentralisé (malgré ceux tenus en Zinguichor, Thiès, etc sans encore de résultats) ne cède pas la place à la désillusion et finalement la déception définitive.

Situation en banlieue

Nos écoles élémentaires sont les rares au Sénégal qui continuent de fonctionner avec le système de classe a double flux. Enseignants et élèves courbent sous le poids des effectifs pléthorique. Les collèges et lycées qui ont vu leurs budgets de fonctionnement réduits presque au quart  se débattent dans des difficultés exécrables. Beaucoup  de nos établissement utilisent l’eau des pompes jambar pourtant réputée très dangereuse pour la santé car provenant directement de la nappe phréatique considérablement polluée par la décharge de mbebeuss et les inondations.

Les déguerpis et recasés à jaxaay et tawfekh yakaar attendent toujours les infrastructures minimales vitales.

Les parents à la retraite n’ont pas encore arrêté de pleurer le sous-emploi et le chômage aggravé par la fermeture de jour en jour d’entreprises et de sociétés chassées de notre économie par des multinationales étrangères.

Si c’était au mois de décembre on allait dire que la banlieue vous attend comme un père noël avec son sac rempli de cadeaux.

Venez donc Monsieur le Président avec des solutions.

  • aux 200 jeunes (environ) déflatés des agences ofejban, ANEJ, FNPJ surtout qu’aujourd’hui vous  interdisez et combattez la mendicité. Retirer à un jeune son emploi c’est le transformer en voleur ou mendiant.
  • A l’ouverture de l’hôpital Dalal djamme,
  • A l’impératif de moyens additionnels pour renforcer nos commissariats et brigade en matériel et personnel pour faire face à l’insécurité inquiétante,
  • Au démarrage des travaux de l’université des métiers, et de celle arabe
  • Au recasement des impactés de la VDN à Malika
  • A l’accompagnement des projets d’aménagement concerté initié par les Mairies de Ville et Commune  de Guédiawaye.
  • A la Construction de nouvelles infrastructures scolaires

LE B.E.N

Fait le 17 / 07/ 2016